LES AMOURS D'APOLLON ET DAPHNÉ

COMPOSITEUR

Charles COYPEAU dit DASSOUCY
LIBRETTISTE

Charles Coypeau dit Dassoucy
     

 

Pastorale ou comédie en musique, en trois actes et un prologue à la gloire du roi, composée en 1650. Certains la considèrent comme le premier opéra comique. L'oeuvre ne fut pas représentée, et la musique est malheureusement perdue.

 L'unique exemplaire du livret est conservé à la Bibliothèque de l'Arsenal.

 

Synopsis

Au Ier acte, Apollon et Daphné chantent chacun une chanson, et pour terminer l'acte, l'Amour fait entendre un air.

Au IIe acte, Apollon et Daphné exécutent un dialogue en musique. Le Dieu est amoureux de la Nymphe qui s'enfuit après que celui-ci lui a déclaré sa flamme. Apollon exprime alors sa désolation, mais en déclamant, et c'est l'Amour qui, à sa place, chante un air sur le ton railleur qui caractérise la pièce.

Le IIIe acte débute par un dialogue parlé entre Apollon et Pénée, père de Daphné. La Nymphe s'endort et Apollon la berce d'un air de sommeil italien Dormite, belli occhi. Soudain, Daphné se réveille, repousse Apollon et se métamorphose en laurier. Alors, le Dieu dit son désespoir dans un monologue qui se termine par l'air O douleur, ô fureur que Daphné coupe de ses consolations. Une chanson de l'Amour termine la pièce.

 

 

  Retour à la page d'accueil