L'opéra baroque


Les compositeurs


Andrea BERNASCONI

1706 (Marseille) - 1784 (Munich)
 

 

ADRIANO IN SIRIA

opera seria - livret de Pietro Metastasio - 1755- Munich

AGELMONDO

dramma per musica - 1760 - Munich

ALESSANDRO SEVERO

opera seria - livret de Apostolo Zeno -1738 - Venise

ANTIGONO

opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1745, Venise

ARTASERSE

opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1746, Vienne

IL BAJAZET

opera seria, livret de Agostino Piovene, 1742, Venise

LA CLEMENZA DI TITO

opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1768, Munich

DEMETRIO

opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1772, Munich

DEMOFOONTE

opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1741, Rome

DIDONE ABBANDONATA

-

ENDIMIONE

serenata, livret de Pietro Metastasio, 1742, Venise

EZIO

opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1749, Vienne

FLAVIO ANICIO OLIBRIO

opera seria, livret de Apostolo Zeno e Pietro Pariati, 1737, Vienne

GERMANICO

opera seria, livret de Niccolò Coluzzi, 1744, Turin

L'HUOMO

-

LA NINFA APOLLO

scherzo comico pastorale, livret de Francesco De Lemene, 1743, Venise

L'OLIMPIADE

opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1764, Munich

SEMIRAMIDE RICONOSCIUTA

opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1765, Munich

TEMISTOCLE

opera seria, livret de Pietro Metastasio, 1740, Padoue

IL TRIONFO DELLA COSTANZA

festa teatrale, livret de Paolo Honory, adapté de Il sogno de Scipione de Pietro Metastasio, 1755, Nymphenburg

Fils d'un officier français d'origine italienne, né à Marseille (ou à Milan), mort à Munich.

Instruit à Parme, il fut maître de chapelle à l'Ospedale della Pieta à Venise de 1744 à 1753.

Le 1er août 1753, il fut nommé vice-maître, de chapelle de la cour de Munich, au service de l'électeur de Bavière Maximilien III.

A la mort de Giovanni Porta, le 7 septembre 1755, il le remplaça comme maître de chapelle, position qui fut confirmée en 1778 par par le prince électeur Carl Theodor.

A sa mort, il fut remplacé par Paul Grua.

Il est l'auteur de vingt-cinq opéras, d'un dramma sacro, Adonias, d'un oratorio La Betulia liberata, et d'un grand nombre de messes, motets, psaumes, requiem, cantates et symphonies.

En 1747, il avait épousé Maria Josepha Wägeli (1722-1762), à Parme, qui avait une fille, Antonia, que Bernasconi aida à entreprendre une carrière de chanteuse d'opéra, et qui fit ses débuts dans Temistocle, en 1762.

 

 

 

Retour à la page d'accueil