L'HUOMO

COMPOSITEUR

Andrea BERNASCONI
LIBRETTISTE

Margravine Wilhelmine
     

Festa teatrale, représentée à Bayreuth en 1754, sur un livret écrit par la Margravine Whilelmine, à l'occasion de la visite de son frère Frederick II, versifié en italien par le poète de cour Stampiglia.

Bernasconi était alors maître de chapelle de la cour de Munich. 

 Galli Bibiena fut chargé des décors et ménagea des changements de scène surprenants.

  Deux Cavatines, confiées au Bon Génie, furent composées par la Margravine.

Le livret est divisé en vingt-deux scènes, rassemblées en six tableaux.

 

Argument

Dans l'avant-propos, la Margravine présente ainsi le livret : Le but de l'auteur de ce jeu est de décrire la domination des passions de l'âme humaine, et montrer que le vrai bonheur ne peut être réalisé que lorsque ces passions sont domptées par la raison et guidées vers le droit chemin.

 

L'argument est une bataille entre les forces du mal de l'obscurité, menée par le Mauvais Génie et les forces de la lumière, le Bon Génie. Tous deux tentent de prendre le contrôle de l'âme humaine, qui est représentée dans la pièce par un jeune couple : le garçon Anemone et la fille Animia. L'ouvrage se termine par un chant de triomphe, qui célèbre la victoire des forces de la lumière sur le royaume des ténèbres.

 

  

Représentations :

 

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil