THÉONIS OU LE TOUCHER

COMPOSITEUR

Louis GRANIER / Pierre MONTAN-BERTON / Jean-Claude TRIAL
LIBRETTISTE

Antoine-Alexandre-Henri Poinsinet
     

 

Pastorale héroïque en un acte, sur un livret de Antoine-Alexandre-Henri Poinsinet, exécutée dans la salle des Machines des Tuileries, le 11 octobre 1767, dans le cadre des Fragments nouveaux, qui comprenaient également : Amphion de La Borde, et le prologue des Amours des Dieux, de Jean-Joseph Mouret.

Le 27 octobre le prologue des Amours des Dieux fut remplacé par l'acte de Vertumne et Pomone.

  Musique en collaboration entre Louis Granier, Pierre Montan-Berton et Jean-Claude Trial. Édition par Pierre-Nicolas Delormel.

 

Argument

Théonis rejette les vux de Dorilas. Le berger invoque l'Amour. Ce dieu, entouré des Grâces, et porté par les Zéphyrs , descend sur des nuages, et lui donne un carquois avec lequel il doit vaincre sa maîtresse. Tout-à-coup un charme inconnu arrête Théonis : elle s'endort. Le berger profite de son sommeil , lui enlève son carquois, et lui substitue celui qu'il a reçu de l'Amour. A son réveil, Dorilas vient l'entretenir de son amour : elle s'irrite de son audace, prend un trait ; mais, dès qu'elle l'a touché, elle ne peut plus se défendre d'aimer, fait l'aveu de sa faiblesse, et cède aux désirs de son amant. (Annales dramatiques - 1812)

  

Quant à Théonis ou le Toucher , le fonds est une idée très-obscene que M. Poinsinet a enveloppé dans des images communes. Il passeroit si la musique le soutenoit. Ce poète dit modestement que cet acte est une esqnisse, en attendant son magnifique tableau , c'est-à-dire, son grand opéra. Il a débuté aussi un jeune homme de 15 à 16 ans , qui a une très-belle voix & une hardiesse singulière, quoiqu'il ait chanté quelque chose de fort difficile. D'ailleurs son âge fait craindre que son organe ne reste pas le même. (Mémoires secrets pour servir à l'histoire de la république des Lettres - 1784)

 

Le mardi 13 du courant l'Académie royale de musique donna deux actes nouveaux. Le premier, intitulé Théonis, ou leToucher, de M. Poinsinet, musique de Trial et de Breton... L'acte de Poinsinet a un peu réussi ; son succès sera éphémère : il ne restera pas au théâtre. (Journal et mémoires de Charles Collé)

  

  Retour à la page d'accueil