LA MORT D'ADONIS

COMPOSITEUR

Jean-Baptiste BOËSSET
LIBRETTISTE

Pierre Perrin
     

 

Tragédie en musique, sur un livret que Pierre Perrin écrivit vers 1660, déçu que sa pastorale Ariane et Bacchus n'ait pas été représentée.

Des extraits furent exécutés au petit coucher du roi, mais, d'après Perrin, l'oeuvre fut victime d'une cabale. Il indique que le roi eut la bonté de prendre la défense contre toute la cabale du petit coucher, qui taschait de l'abismer par des motifs particuliers d'intérests er passion, mais l'oeuvre ne fut ni représentée, ni imprimée.

On sait que le dernier acte se passait devant le tombeau d'Adonis, et que Vénus terminait la pièce en arrosant de nectar le coeur de l'infortuné chasseur, qui se changeait en anémone.

 

 

 

  Retour à la page d'accueil