SOLOMON

COMPOSITEUR

William BOYCE
LIBRETTISTE

Edward Moore
 

DATE
DIRECTION
EDITEUR
NOMBRE
LANGUE
FICHE DETAILLEE
1990
Roy Goodman
Hyperion
1
anglais

Serenata, sur un texte d'Edward Moore (*) composée en 1743.

(*) Edward Moore (1712–1757), homme d'affaires et poète dramatique. Sous le nom d'Adam Fitz-Adam, il fonda le magazine The World.

Edward Moore

La première exécution eut lieu à l'Apollo Academy, durant l'hiver 1742/43, puis en public le 22 août 1743, à Ruckholt House dans l'Essex.

Publiée par John Walsh en 1743, avec une liste de 268 souscripteurs.

Le livret est inspiré du Cantique des Cantiques, mais se présente comme un dialogue amoureux entre deux voix, une masculine et une féminine.

 

 

"Cette oeuvre d’un Boyce de vingt-neuf ans est un véritable bijou, et connut un grand succès en Angleterre jusqu’à la fin du XVIIIeme siècle. En dépit de son titre, l’oeuvre n’a rien à voir avec l’histoire du roi Salomon, le texte se référant plutôt à son Cantique des cantiques, et se présentant sous la forme du dialogue extatique de deux personnages simplement désignés par les termes He et She. Cette serenata (le terme désigne un genre semi-théâtral d’origine italienne) est un hymne au plaisir et à la jeunesse, coloré de ce goût anglais pour les évocations pittoresques de la campagne ou des saisons (un Hiver bien purcellien...). L’inspiration mélodique raffinée et forte àla fois, les couleurs orchestrales délicieuses, tout cela rappelle parfois le folklore national, Arne, Purcell ou même Haendel, tout en affirmant une vraie personnalité. Surtout, l’oeuvre s’affranchit du strict aria do capo au profit de formes plus variées et d’une conception proche de la musique continue, où alternent les mouvements contrastés airs, récits, accompagnatos, ariosos. " (Guide de la musique ancienne et baroque)

 

 

  Retour à la page d'accueil