L'opéra baroque


Les compositeurs


Bernard de BURY

20 août 1720 (Versailles) - 19 novembre 1785 (Versailles)

LES BERGERS DE SCEAUX

-

LES CARACTÈRES DE LA FOLIE

-

DIANE ET ENDYMION

-

LES FÊTES DE THÉTIS

-

HYLAS (ou HILAS) ET ZÉLIS

voir Les Caractères de la Folie

JUPITER VAINQUEUR DES TITANS

-

LA NYMPHE DE LA SEINE

-

PALMIRE

-

LA PARQUE VAINCUE

divertissement pour la guérison de Mgr le duc de Fronsac - livret d'Alexandre Tanevot (1691 - 1773) - représenté à l'Hôtel de Richelieu, à Versailles, en 1754

TITON ET L'AURORE

-

LA VENGEANCE DE l'AMOUR

voir Diane et Endymion

ZÉNIS ET ALMASIE

-

  Fils de Jean-Louis Bury, ordinaire de la musique du Roi, il fut l'élève de Colin de Blamont . A seize ans il publia un Livre de pièces de clavecin, qu'il dédia à son maître.

Il fit ses premières armes au théâtre en 1739, en composant la musique d'un ballet pour le duc de la Trémouille. En 1741, il racheta la charge de claveciniste de Chambre du Roi à Marguerite Antoinette Couperin, fille de François le Grand. En 1743, l'Académie royale lui commanda un opéra-ballet, Les Caractères de la folie. En 1744, il succéda à Colin de Blamont dans sa charge de maître de musique de la Chambre, dont il venait d'épouser une nièce. En 1745, sur le conseil de Colin de Blamont, il composa une tragédie lyrique destinée à célébrer la victoire de Fontenoy, sous le titre de Jupiter vainqueur des Titans. Il composa des divertissements tels que la Nymphe de Versailles (1746), une cantate destinée à fêter la prise de Berg-op-Zoo (1747), Titon et l'Aurore (1750), la Parque vaincue (1751). Il succéda à Rebel comme surintendant de la musique du roi.

En 1770, il participa à la reprise de Persée pour le mariage du dauphin, futur Louis XVI. Il dut ensuite ralentir ses activités médicales en raison d'un surdité croissante. En 1779, Louis XVI lui octroya une pension, et il se retira de la vie publique l'année suivante. Il fut anobli en 1785, et mourut la même année.

 

 

 

Retour à la page d'accueil