EURIDICE

L'Euridice in musica in stile rappresentativo

Page de garde de l'édition de 1600

COMPOSITEUR

Giulio CACCINI
LIBRETTISTE

Ottavio Rinuccini

ENREGISTREMENT
ÉDITION
DIRECTION
EDITEUR
NOMBRE
LANGUE
FICHE DETAILLEE
1980
1980
Rodrigo De Zayas
Arion
2 x 30 cm
italien
1981
1981
Sandor Kallos
Melodya
2 x 30 cm
italien
2008
2008
Nicolas Achten
Ricercar

italien

   Opéra en un prologue et six scènes, composé en 1600, créé à Florence, dans le salon d'Antoine de Médicis, au Palais Pitti, le 5 décembre 1602. 

Le texte d'Ottavio Rinuccini (1562 - 1621), poète, membre de la Camerata Bardi, est inspiré de l'Orfeo de Angelo Poliziano (1454 - 1494), disciple de Marsile Ficin (1433 - 1499) et auteur d'une Fabula d'Orfeo, pièce en vers ornée de musiques et de danses, représentée à Mantoue en 1480. Il est le même que celui de l'Euridice de Jacopo Peri.

Angelo PolizianoMarsile Ficin

Caccini publia la partition de l'oeuvre, chez Giorgio Marescotti, avant que celle-ci fût exécutée, et avant la publication de celle de Jacopo Peri, qui avait été représentée en 1600.

Des extraits de l'Euridice de Peri, ainsi que de celle de Caccini, furent exécutés à l'initiative de François-Joseph Fétis, durant le Concert historique du 8 avril 1832, par les musiciens du Conservatoire de Paris dirigés par François Habeneck.

 

Personnages : la Tragédie, le Pasteur du Choeur, la Nymphe du Choeur, Orphée, Arcètre, Tyrsis, Daphnée, Vénus, Pluton, Proserpine, Radhamante, Charon, Aminta

 

Synopsis

Prologue

Euridice

La Tragédie présente le lieu de l'action et le caractère des personnages. Elle demande au public de lui pardonner de ne pas jouer son rôle véritable, celui de faire couler le sang. Elle invite tous ceux que réjouissent la beauté des corps et la sérénité du paysage à écouter le chant d'Orphée de Thrace.

Acte I

Un village d'Arcadie s'éveille. C'est le matin d'un mariage. Tous s'extasient, le berger, la nymphe du choeur, Tirsi et Arcetro sur l'harmonie du couple qui va s'unir Orphée et Euridice. Tandis que celle-ci s'éloigne avec ses compagnes pour les préparatifs de la noce rituelle, Orphée chante sa joie, et les habitants du village commencent à danser. Soudain, Daphné, la nymphe annonciatrice accourt en se tordant les mains. Euridice se meurt, piquée par un serpent alors qu'elle traversait une prairie. Sur ses lèvres, un nom affleure, avant son dernier soupir : Orphée.

Acte II

Orphée ne reste pas sourd à l'ultime appel de sa bien-aimée. Guidé par Vénus, il descend aux enfers et là, devant les dieux de l'ombre, il chante sa plainte. Pluton, le souverain du royaume des morts, invoque la loi. Proserpine, sa compagne, qui a renoncé à jamais au soleil par amour pour lui, implore sa clémence. Et Orphée continue de chanter ; alors paraissent une à une les divinités infernales guidées par Charon, le passeur. Tous écoutent. L'ordre cosmique bascule car les dieux s'émeuvent. Renonçant à l'immuable loi, ils demandent à Pluton de laisser le jeune couple retourner vers la terre.

Acte III

La fin de la journée approche sur la place du village. Orphée ne revient pas. La tristesse plane parmi les bergers qui désapprouvent secrètement son défi aux dieux. Puis Arcetro paraît et se met à conter l'inouï. Orphée portant Euridice marcherait vers eux. Les habitants se groupent et hésitent à accepter l'incroyable nouvelle. Et pourtant, Orphée paraît. Euridice vivante marche à ses côtés. Les préparatifs du repas de noces reprennent tandis que tous louent le pouvoir de la musique, la magie du chant qui ressuscite les morts.

 

 

 

Représentations :

 

 

 

 

 

 

 

 

retour page d'accueil