TÉLÉMAQUE

COMPOSITEUR

André CAMPRA
LIBRETTISTE

Antoine Danchet
    

Télémaque ou Les Fragments des Modernes, tragédie lyrique pastiche en cinq actes et un prologue (La Félicité et le Printemps), sur un livret d'Antoine Danchet, qui décrivait son ouvrage comme un cabinet de tableaux choisis de différents Maîtres.

Les oeuvres mises à contribution sont Énée et Lavinie, Astrée et Canente, de Pascal Colasse ; Aréthuse et le Carnaval de Venise, d'André Campra ; Médée, de Marc Antoine Charpentier ; Circé et les Fêtes galantes de Henry Desmarest ; Ariane et Bacchus de Marin Marais ; Ulysse de Jean-Féry Rebel.

Selon les Annales dramatiques, Danchet et Campra n'ont mis que la liaison nécessaire pour faire, de différens morceaux, une seule tragédie.

Création, sans succès, à l'Académie royale de musique, le 11 novembre 1704. On chanta :

Reçois de tes amis, Campra,

Un conseil salutaire ;

Abandonne de l'Opéra

La conduite ordinaire.

Ce fut la première oeuvre à l'affiche de l'Académie royale après la cession du privilège à M. Guyenet par MM. Dumont et Francine.

Distribution : Mlles Maupin, Desmâtins, Armand, Dupeyré, Bataille, MM. Cochereau, Poussin, Dun

 On note trois exécutions chez la reine, à Versailles, en mars 1732.

 

 

  Retour à la page d'accueil