SEMIRAMIDE

Sémiramis

Semiramide

COMPOSITEUR

Marc'Antonio CESTI
LIBRETTISTE

Giovanni Andrea Moniglia

Dramma per musica en trois actes, sur un livret de Giovanni Andrea Moniglia (1624-1700). Première représentation : Vienne, Hoftheater, le 9 juin 1667.

L'oeuvre avait été commandée par le cardinal Léopold de Médicis (1617-1675), fils du Grand Duc de Toscane Cosimo II, à l'occasion des noces de l'archiduc du Tyrol Sigismond François. Ce dernier étant mort en juin 1665, elle ne fut représentée que deux ans plus tard à la cour de Vienne, à l'occasion de l'anniversaire de l'empereur Leopold Ier.

 Sigismond François

L'opéra, remanié, fut également joué en Italie sous le titre La Schiava fortunata, ossia Le risembianze di Semiramide e Nino.

 

 Peronnages : Semiramide, reine d'Assyrie (soprano), Nino, fils de Sémiramis (soprano), Eliso, précepteur de Nino (basse), Ireo (ténor), Clitarco (alto), Lucrino, page de la cour d'Assyrie (soprano), Iside, fille de Créonte, détenue en Assyrie, Creonte, roi de Babylone (basse), Feraspe, serviteur d'Iside (basse), Arsace, capitaine des Bayloniens (ténors)

 

Acte I

Semiramide, reine des Assyriens, apprend que les Babyloniens se révoltent. Son mari étant décédé et son fils Nino encore trop jeune, pour mener les soldats, elle veut les emmener elle-même au combat. Elle se fait passer pour Nino, pendant que ce dernier reste en habit de femme. Par cet échange de rôle tenu en secret, les deux découvrent les relations qu'entretient l'autre : Semiramis avec Ireo et Nino avec Iside, la fille du roi de Babylone.

Acte II

Vêtue comme son propre fils Nino, Semiramide est fait prisonnière par le roi babylonien Creonte. Celui-ci est épris de Semiramide et propose un mariage en vue de combattre ensemble l'ennemi. Mais le prétendu Nino rejette la proposition au nom de sa mère. Iside aide le prétendu Nino à s'évader et avoue à son père Creonte son amour pour lui.

Acte III

Semiramide admire le courage d'Iside, qui a abandonné père et patrie, mais reste inflexible et ordonne à Ireo de maintenir les rebelles sous contrôle. Nino veut combattre le pouvoir de sa mère et ramener la paix. Leur rivalité se termine par un double mariage entre Semiramis et Creonte et entre Iside et Nino.

 

 

"Cesti, au service de la cour archiducale d'Innsbruck, avait composé cet opéra pour le mariage de l'archiduc Sigismond François. Mais celui-ci mourut subitement en 1665. Les musiciens d'Innsbrück vinrent alors à la cour impériale de Vienne, où il fut possible de mettre en scène Semiramide. L'opéra, remanié, fut également joué en Italie sous le titre "La Schiava fortunata, ossia Le risembianze di Semiramide e Nino." (Dictionnaire chronologique des opéras - Le Livre de Poche) 

 

Représentations :

 

 

  Retour à la page d'accueil