LE MARIAGE FORCÉ

COMPOSITEUR

Marc-Antoine CHARPENTIER
LIBRETTISTE

Marc-Antoine Charpentier

ENREGISTREMENT
ÉDITION
DIRECTION
EDITEUR
NOMBRE
LANGUE
FICHE DETAILLEE
1982
1998
William Christie
Harmonia Mundi
1 (extrait)
français
1996
1998
Gary Cooper
Gaudeamus
1
français
 

 

Molière reprit sa comédie-ballet avec La Comtesse d'Escarbagnas, pour quatorze représentations, à partir du 8 juillet 1672 et jusqu'au 7 août, toujours au Théâtre du Palais Royal, avec de nouveaux intermèdes de Marc Antoine Charpentier (H 494), comprenant : un Dialogue entre une haute-contre et un ténor, à la fin de l'acte I, un Trio grotesque (haute-contre, ténor, basse) à la fin de l'acte II, un Air pour la haute-contre, à la fin de l'acte III, la Sarabande des Bohémiennes (trois dessus).

Comme en 1664, la chorégraphie était réglée par Beauchamp, et les costumes réalisés par le tailleur Baraillon.

Lully obtint du roi une ordonnance datée du 12 août 1672, où il était dit que Sa Majesté défend très expressément à toutes les troupes de comédiens français et étrangers qui représentent à présent dans Paris [...] de se servir dans leurs représentations de musiciens [chanteurs] au-delà du nombre de six et de violons et joueurs d'instruments de musique au-delà du nombre de douze.

 

 

Représentations :

  http://www.comedie-francaise.fr/repertoire/moliere/mariagef/intermede.htm

 

 

 

 

 

retour page d'accueil