L'opéra baroque


Les compositeurs


Fortunato CHELLERI

mai 1690 (Parme) - 11 décembre 1757 (Kassel)

ALESSANDRO FRA GLI AMAZZONI

représenté au San Angelo de Venise, à l'automne 1715 - musique perdue

ALESSANDRO IL GRANDE

représenté à Crémone en 1708 - musique perdue

ALESSANDRO SEVERO

représenté au Teatro Infuocati de Florence, durant le carnaval de 1718 - musique perdue

AMALASSUNTA, REGINA DI GOTI

représenté au San Angelo de Venise, le 26 décembre 1718, avec l'intermezzo Il marito giocatore e la moglie beccatona de Giuseppe Maria Orlandini - musique perdue

L'AMORE DELLA PATRIA SUPERIORE AD OGNI ALTRO

représenté à Venise en 1722 - musique perdue

L'AMOR TIRANNICO

représenté au teatro San Salvatore de Venise, en mai 1722 - musique perdu

L'ARSACIDE

représenté au teatro San Moise de Venise, le 28 décembre 1720 - musique perdue

ATALANTA

représenté à Ferrare durant le carnaval de 1713 - musique perdue

LA CACCIA IN ETOLIA

représenté à Ferrare le 28 mai 1715 - musique perdue

LA GRISELDA

représenté au teatro Ducale de Plaisance en 1707 - musique perdue

L'INNOCENZA DIFESA DAI NUMI

représenté au teatro San Angelo de Venise durant le carnaval de 1722 - révision de l'Innocenza giustificata

L'INNOCENZA GIUSTIFICATA

représenté au Teatro Provvisorio de Milan en 1711 - musique perdue

IRCANO INNAMORATO

représenté à Ferrare, le 28 mai 1715 - musique perdue

JUDITH GEMAHLIN KAYSER LUDWIGE DES FROMMEN ODER DI SIEGENDE UNSCHULD

représenté à Hambourg en 1732 - révision de L'innocenza giustificata

IL NEMICO AMANTE

représenté au teatro San Moise de Venise durant le carnaval de 1724 - révision de La pace per amore - musique perdue

LA PACE PER AMORE

représenté au teatro San Moise de Venise, durant le carnaval de 1719 - en collabporation avec G.M. Buini - musique perdue

PASTORALE SERENATA

exécutée à Würzburg en 1722 - musique perdue

PENELOPE LA CASTA

dramma lirico - livret en trois actes de Matteo Noris - représenté au San Angelo de Venise, durant le carnaval de 1716/1717 - musique perdue

PETRONIO E DORISE

intermezzo - représenté au teatro San Moise de Venise, le 28 décembre 1720, avec l'opera seria Arsacide - musique perdue

TAMERLANO

représenté à Trévise, durant le carnaval de 1720 - musique perdue

IL TEMISTOCLE

représenté à Padoue en juin 1721 - musique perdue

ZENOBIA E RADAMISTO

représenté à Venise en 1722 - musique perdue

ZENOBIA IN PALMIRA

livret d'Apostolo Zeno et Pietro Pariati représenté à Barcelone en 1708 - musique perdue

 

Compositeur italien devenu Hofkapellmeister du prince-évêque Johann Philipp Franz von Schönborn à Würzburg en 1722 puis du landgrave de Hesse à Cassel en 1724. Son père ayant émigré en Allemagne, il fut formé par son oncle (prêtre et maestro di cappella à la cathédrale de Piacenza). Lorsque lui-même quitta l'Italie, il était déjà compositeur d'opéras reconnu : son premier opéra, La Griselda (texte de Zeno), fut représenté au théâtre ducal de Piacenza en 1707 et Alessandro il grande (texte de Zeno) à Crémone l'année suivante. Zenobia in Palmira (texte de Zeno et Pariati) fut exécuté à Barcelone en 1709 et à Milan en 1710. Il noua des rapports avec l'Allemagne en 1715 en devenant maestro della camera des électeurs palatins, en résidence à Florence jusqu'en 1719.

A Würzburg, il composa des oratorios, délaissant délibérément l'opéra sauf pour reprendre à l'occasion un de ses anciens ouvrages, et joua dans l'orchestre du frère du prince-évêque, le comte Rudolf Franz Erwein, au château de Wiesentheid. En 1723, il fut fait conseiller privé, mais son patron mourut un an plus tard et Chelleri brigua le poste de Cassel, puis de là séjourna à Londres (1726-17T7) et Stockholm (1732-1734), cette dernière ville après la mort du landgrave et l'avènement de son fils Friedrich (1730), également roi de Suède. Chelleri publia de la musique instrumentale à Londres, Paris, Amsterdam, La Haye et Cassel. (Guide de la musique baroque - Fayard)

 

 

 

Retour à la page d'accueil