ARSINOE, QUEEN OF CYPRUS

COMPOSITEUR

Thomas CLAYTON
LIBRETTISTE

Pierre-Antoine Motteux d'après Tomazo Stanzani
     

Opéra en trois actes, sur un livret de Pierre-Antoine (ou Peter Anthony) Motteux, (*) d'après Tommaso Stanzani. Ce dernier avait écrit un livret qui fut mis en musique par Petronio Franceschini et créé à Bologne en 1676, puis repris à Venise l'année suivante.

(*) Pierre-Antoine Motteux (1663 - 1718), dramaturge et traducteur né à Rouen. Réformé, ile se réfugia en Angleterre après la révocation de l'Édit de Nantes. Il est l'auteur de comédies, de traductions, et édita pendant quelques années "The Gentleman's Journal".

Arsinoe fut monté par trois associés : le violoniste Thomas Clayton, le claveciniste français Charles-François Dieupart, venu à Londres vers 1704, et le violoncelliste Nicola Haym, venu d'Italie, décidés à implanter l'opéra italien en Angleterre. Pour cela, ils adaptèrent un pasticcio italien en le traduisant en anglais.

La première représentation eut lieu au théâtre de Drury Lane (*), le 16 janvier 1705, et l'opéra fut présenté comme An Opera, After the Italian Manner : all sung. C'était la première fois qu'une oeuvre musicale était jouée en Angleterre sans dialogues parlés, et elle rencontra un grand succès. Les représentations se poursuivirent : trois en mars, deux en avril, deux en mai, une en juin, une en juillet. Elles reprirent le 27 octobre 1705, puis se poursuivirent : deux en novembre, deux en décembre, une en janvier 1706, une en mars, trois en juin, une en juillet, une en août. Des reprises eurent lieu en 1707, les 18, 22 février, le 1er mars.

(*) elle devait primitivement avoir lieu au tout nouveau Queen's Theatre sur Haymarket, dirigé par Robert Vanbrugh et William Congreve, mais Christopher Rich, le directeur du Drury Lane, l'emporta.

Les décors avaient été réalisés par James Thornhill.

Décor de  James Thornhill pour Arsinoe

Décor de  James Thornhill pour Arsinoe

La distribution réunissait : Hughs (Ormondo), Richard Leveridge, basse (Feraspe), Mr Cook or Mr Good (Delbo), Catherine Tofts (*), soprano (Arsinoe), Mrs Cross (Dorisbe), Mrs Lyndsey (Nerina).

(*) Catherine (ou Katharine) Tofts (vers 1685 - 1756), soprano, première "prima donna" anglaise. Elle débuta en 1703 au Lincoln's Inn Fields Theatre, connut le succès dans le rôle de Camilla, en 1706. Elle arrêta prématurément sa carrière en 1709 en raison de troubles mentaux. Elle partit à Venise, et épousa en 1717, épousa le consul anglais à Venise John Smith. Très affectée par la mort, à l'âge de six ans, de son fils, en 1727, elle se retira de la vie publique.

Dans l'orchestre jouaient Charles-François Dieupart au clavecin, John Christopher Pepusch, musicien et compositeur né à Berlin, et le flûtiste et hautboïste Jean-Baptiste Loeillet, originaire de Gand.  

L'opéra était agrémenté de ballets (entertainments of danceing) par MM. l'Abbee, du Ruel, Cherrier, et Mlles Elford, du Ruel, Moss, and others.

Avant et après l'opéra, the famous Signiora Francisca Margaretta de l\92Epine chantait des airs en italien et en anglais.

I. Walsh publia un recueil de seize airs en avril 1706, puis en octobre un nouveau recueil de l'Ouverture et de trente-sept airs.

Dans sa préface, Clayton indique qu'il a voulu introduire the Italian manner of Musick sur la scène anglaise, mais qu'il a été obligé d'utiliser un opéra italien traduit.

 Une représentation eut lieu le 6 février 1705 à la cour, à St James, pour clôturer les festivités d'anniversaire de la reine, avec un court prologue écrit par Congreve, et des danses exécutées par le couple du Ruel.

 

Argument

Oromondo aime Arsinoe, reine de Chypre, Dorisbe aime Oromondo, et Feraspe aime Dorisbe. Après de nombreuses péripéties, Oromondo épouse Arsinoe et Dorisbe épouse Feraspe.

 

 

  Retour à la page d'accueil