ROSAMOND

COMPOSITEUR

Thomas CLAYTON
LIBRETTISTE

Joseph Addison
     

Opéra en trois actes, avec un prologue et un épilogue, sur un livret de Joseph Addison (*), représenté sans succès à Londres le 4 mars 1707.

 

Joseph Addison

(*) Joseph Addison (1672 - 1719), homme d'état, journaliste (créateur du magazine "The Spectator") et poète anglais

Distribution : Hughs (King Henry), Richard Leveridge (Sir Trusty), Holcomb (Page), Lawrence (Messenger), Catherine Tofts (Queen Elinor), Maria Caterina Gallia (Rosamond), Mrs Lindsey (Grideline).

Des reprises eurent lieu seulement les 15, 22 mars 1707.

Une édition de 14 airs fut publiée en mars, et une seconde - 42 airs - en avril.

Rosamond fut repris par Thomas Arne, réduite à un acte, et représentée le 22 avril 1765, à Drury Lane.

Le compositeur Samuel Arnold composa une nouvelle musique sur une reprise en deux actes, à Covent Garden le 21 avril 1767.

 

"C’est grâce au succès d’Arsinoe, Queen of Cyprus que Joseph Addison, servant avec The Spectator à la propagande des Whig, décida de créer son propre opéra : Rosamond. Le livret de Joseph Addison était fondé sur la vie de la maîtresse d’Henri II. Le journaliste avait introduit des personnages comiques au sein de son livret selon une tradition vénitienne déjà dépassée et le résultat fut voué à un échec cuisant. La faute en incomba au compositeur Thomas Clayton tandis que Joseph Addison s’en releva rapidement. Il faut avouer que, contrairement à « Arsinoe, Queen of Cyprus », la musique était véritablement composée par Thomas Clayton. Cette expérience plongea Joseph Addison dans une rage contre l’opéra italien en général. Toute sa haine contre le genre lyrique transalpin se retrouve dans ses écrits publiés dans le journal The Spectator". (Wikipedia)

 

 

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil