POLYXÈNE ET PYRRHUS

COMPOSITEUR

Pascal COLASSE
LIBRETTISTE

Jean-Louis-Ignace de la Serre
 

   

Tragédie en musique en cinq actes et un prologue, sur un livret de Jean-Louis-Ignace de la Serre, Sieur de l'Anglade(*), créée à l'Académie royale de musique, le 21 octobre 1706.

 

(*) Jean-Louis-Ignace de la Serre (1662 - 1756). Gentilhomme du Quercy. Cet Auteur avoit commencé à travailler pour le Théatre en 1706, & mourut en 1756, âgé de plus de quatre-vingt-quatorze ans. Nous avons de lui huit Opéra, qui sont : Polixene & Pyrrhus ; Diomède ; Polydore, Pirithoüs ; Pirame & Thisbé ; Tarsis & Zélie ; la Pastorale héroïque, & Nitetis ; outre une partie de Scanderberg, & une Tragédie d'Artaxare, qu'on lui attribue encore : il a aussi composé quelques ouvrages dans d'autres genres. (de Léris)

 

La distribution réunissait : Mlle Journet (La Nymphe de la Seine), Mlle Du Jardin (La Gloire), Mlle Aubert (La Nymphe des Tuileries), Mlle Loignon (La Nymphe de la Marne) dans le prologue, Mlle Desmatins (Polyxène), Thévenard (Pyrrhus), Boutelou (Ulysse), Mlle Journet (Eryxène), Mlle Dupeyré (Céphise), Mlle Poussin (Vénus), Mlle Loignon (Junon, une Thracienne, une Bergère), Mlle Du Jardin (Minerve), Mlle Dupeyré (Iris), Mantienne (la Jalousie), Hardouin (Calchas), Mlle Aubert (Une Thracienne).

Il n'y eut pas de reprise.

 

"Le Prologue représente la fondation d'Athènes par Minerve et Neptune. Le sujet de la tragédie est Polyxène, fille de Priam, et captive de Pyrrhus, fils d'Achille, aime son vainqueur et en est aimée. Elle se donne la mort pour obéir à l'Oracle de Colchos et pour vaincre un amour opposé à son devoir. Cet opéra n'eut pas de succès." (Maupoint)

 

  68me Opé. C'est une Trag. en 5 Ac. de La Serre, mise en musiq. par Colasse, & représentée pour la premiere fois le 21 Octob. 1706 : elle est imprimée en musiq. partition in-fol. Le Prolog. représente la fondation de la ville d'Athenes par Minerve & Neptune. Le sujet de cette Trag. est que Polixene, fille de Priam , & captive de Pyrrhus, fils d'Achille, aime son vainqueur, & en est aimée ; elle se donne la mort pour obéir à l'Oracle de Colchos, & pour vaincre un amour opposé à son devoir. Cet Opéra n'eut point de succès, & n'a pas été remis. C'est le premier de La Serre. (de Léris - Dictionnaire des Théâtres)

 

 

  Retour à la page d'accueil