DIOMÈDE

COMPOSITEUR

Toussaint BERTIN de LA DOUE
LIBRETTISTE

Jean-Louis-Ignace de la Serre
 

Tragédie lyrique en cinq actes et un prologue, sur un livret de Jean-Louis-Ignace de la Serre, Sieur de l'Anglade (1662 - 1756), représentée à l'Académie royale de musique, le 28 avril 1710.

Distribution : Mlle Dujardin (Vénus), Chopelet (Zéphyre) et Mlle Poussin (Une Grâce) pour le prologue, Thévenard (Diomède, roi d'Etolie), Mlle Journet (Iphise, princesse grecque, fille de Sthenulus, crue soeur de Diomède), Cochereau (Dannus, roi de la Daurice, Hardouin (Neptune), Mlle Dun (Dione, confidente d'Iphise), Buseau (Idas, confident de Diomède), Perere (Arbate, confident de Dannus), Mantienne (Bellone).

Il n'y eut pas de reprise.

    Le livret conte les Amours de Diomède et d'Iphise, que l'on croit être sa soeur. Mais on apprend à la fin qu'Iphise est la fille de Sthenulus.

 

73me Opé. C'est une Trag. en 5 Ac. dont les paroles sont de La Serre, & la musiq. de Bertin ; elle fut donnée pour la premiere fois le 28 Avril 1710, & est imprimée partition in-4°. Ce sont les Amours de Diomede & d'Iphise, qui est cruë sa soeur : Venus, que Diomede avoit combattue au siege de Troies, protege Aunus, Roi d'Italie, rival de Diomede ; mais Minerve fait le dénouement, en déclarant à Diomede, qu'Iphise n'est pas sa soeur, mais fille de Stenelus. Le Prol. est formé par Venus, Zéphyre & une Grace. Cet Opéra n'a pas été remis au Théatre. (de Léris - Dictionnaire des Théâtres)

 

 

  Retour à la page d'accueil