LE JUGEMENT DE PÂRIS

Le Jugement de Pâris

COMPOSITEUR

Toussaint BERTIN de La DOUÉ
LIBRETTISTE

Abbé Pellegrin
 

Pastorale héroïque en trois actes, sur un livret de l'abbé Pellegrin (1663 - 1745) sous le nom de sa collaboratrice Marie-Anne Barbier (*), représentée à l'Académie royale de musique, le 14 juin 1718.

(*) Marie-Anne Barbier (1664 - 1745), auteur de trois tragédies, d'une comédie et de deux livrets d'opéra

Distribution : Dubourg (Jupiter), Mlle Souris (L'Amour), Dun fils (L'Hymen), et Mantienne (La Discorde) pour le prologue, Thévenard (Pâris), Mlle Journet (Oenone), Mlle Antier (Doris), Cochereau (Arcas), Buseau (Mercure), Mlle Courbois (Pallas), Mlle Lagarde (Junon), Mlle Poussin (Vénus).

Selon Nicolas Boindin (Lettres historiques), l'oeuvre fut parfaitement bien reçue, et son succès fut plus grand que la saison (*) ne semblait le permettre ; on y a trouvé des beautés dont le sujet ne paraissait pas susceptible ; l'action en était par elle-même fort légère et assez dénuée d'intérêt ; mais les scènes épisodiques...jointes à la beauté de la musique et à l'agrément des danses l'ont fait regarder comme un des ballets les plus amusants. Thévenard y a pris tant de goût pour le rôle du beau berger Pâris qu'il l'a joué jusqu'à la dernière représentation.

(*) un été « extraordinairement » chaud

Une reprise eut lieu le 15 juillet 1727, avec Lemire (Jupiter), Mlle Julie (L'Amour), Dun (L'Hymen) et Cuvilier (La Discorde) pour le prologue, Thévenard (Pâris), Mlle Pélissier (Oenone), Tribou (Arcas), Mlle Antier, puis Mlle Eremans (Doris), Grenet (Mercure), Mlle Lambert (Pallas), Mlle Eremans (Junon), Mlle Mignier (Vénus). 

Reprise au Grand Théâtre de la Monnaie Bruxelles, le 1er octobre 1726.

   Une parodie, Le Jugement de Pâris et la foire des amours, sur un texte de Jacques-Philippe d' Orneval (? - 1766) et une musique de Jean-Claude Gilliers (1667 - 1737), en un acte et en vaudevilles, fut donnée à l'ouverture de la Foire Saint-Laurent, en 1718. 

Le livret fut édité par Pierre Ribou en 1718.

 

Personnages : Pâris, fils de Priam, crû berger ; Oenone, fille du Fleuve Cebren ; Arcas, berger ; Doris, bergère ; Mercure ; Pallas ; Vénus

 

Synopsis

 Acte I

Un hameau

Pâris doit épouser Oenone, mais pense encore à Hélène à laquelle il ne peut prétendre en tant que simple berger. Arcas s'étonne qu'il soit absent de la fête organisée en son honneur et ne rejoigne pas la fidèle Oenone. Pâris lui explique qu'il est épris de Hélène mais qu'Apollon lui a ordonné de revenir. Arcas, pour sa part, se plaint de l'inconstance de Doris. Celle-ci le met à l'épreuve en feignant d'être infidèle. Arcas et Doris sont remplacés par Pâris et Oenone. Celle-ci croit que Pâris est revenu pour elle et le presse de l'épouser. Pâris tente de temporiser, mais en vain. Les Bergers et Bergères se réjouissent du retour de Pâris.

Mercure vient annoncer à Pâris qu'il a été choisi pour être l'arbitre d'une querelle entre Vénus, Pallas et Junon. Pallas descend du ciel dans une sonnerie de trompettes. Elle annonce à Pâris qu'un nouveau sort l'attend en tant que héros. Pâris veut savoir quel est le secret de sa naissance. Pallas refuse de le lui dévoiler, mais l'invite à la suivre. Oenone esst désespérée de le voir partir.

Acte II

Un ruisseau formé par le fleuve Scamandre

Oenone invoque le ruisseau au bord desquels paissaient leurs troupeaux et se lamente auprès de Doris de l'ingratitude de Pâris. Pâris rumine le refus de Pallas de lui dévoiler son secret. Il essaye de se justifier auprès d'Oenone, en se partageant entre la Gloire et l'Amour. Il ne parvient pas à la convaincre, et elle finit par le chasser. Doris voit arriver Arcas. Celui-ci lui reproche à nouveau son infidélité. Ils se disputent et se quittent.

Junon descend à son tour du ciel dans un grondement de tonnerre, avec sa suite et la Fortune. Junon presse Pâris de confirmer le choix de Jupiter en sa faveur. La scène se transporte dans le palais de la Fortune. Junon annonce à Pâris qu'il est du sang des rois, mais qu'il doit la choisir s'il veut régner. Pâris est en joie, sa naissance royale l'autorise à briguer la main d'Hélène.

Acte III

Le rivage de la mer du côté que le Scamandre s'y va jeter

Doris a été chargée par Oenone de se renseigner sur Pâris. Elle craint qu'Arcas la délaisse alors qu'elle feint l'inconstance. Arcas veut feindre de ne plus l'aimer, mais Doris ne le croit pas. Tous deux finissent par avouer avoir feint et se retrouvent. Arcas conseille à Doris de cacher la vérité sur Pâris à Oenone. Doris tente de faire croire à Oenone que Pâris lui reste fidèle. Celui-ci survient et annonce à Oenone la révélation faite par Junon : il est fils de Priam. Oenone le met en garde, mais Pâris ne l'écoute pas et ne pense qu'à la couronne. Il est prêt à délaisser Oenone si nécessaire.

Vénus apparaît dans uen conque marine. Oenone l'implore. Vénus demande à suite d'embellir la scène. Les Plaisirs et les Jeux dansent. Pâris est séduit. Vénus le presse de jouir d'un amour partagé. Pâris est prêt à épouser Oenone, mais Vénus lui fait miroiter une union avec Hélène. Pâris est convaincu et annonce qu'il a choisi Vénus. Il demande aux habitants de lui rendre hommage. Des matelots viennent faire la cour à la déesse. Vénus invite Pâris à la suivre dans sa conque marine pour rejoindre l'objet de son coeur.

Le choix de Pâris désespère Oenone et offusque Pallas et Junon. Les deux déesses décident de se venger de Troie en armant la Grèce. Junon, dans son char, prépare sa vengeance et dévaste le pays où Pâris est né.

 

  Retour à la page d'accueil