L'opéra baroque


Les compositeurs


Laurent-René FERRAND

1717 - ?

  

ZÉLIE

opéra-ballet représenté devant le Roi, sur le Théâtre des Petits-Appartements, à Versailles, le 13 février 1749 - livret de M. Cury, intendant des Menus Plaisirs du Roi - distribution : Mme de Pompadour (Zélie, nymphe de Diane), vêtue d'une jupe de taffetas blanc peint en feuillage et argent, avec campanne de mosaïque en peintures et paillettes, le duc d'Ayen (Lymphée, sylvain), Mme de Marchais (l'Amour), le comte de Langeron, remplaçant le marquis de Courtenvaux (danseur). Une nouvelle représentation eut lieu le 17 février avec la même distribution, à l'exception de M. de la Salle qui remplaça le duc d'Ayen, puis à nouveau le 10 mars 1749, en présence de la reine, du Dauphin et de la Dauphine. Louis XV, pour marquer sa satisfaction, fit remettre au compositeur une tabatière ornée de son portrait.

Une reprise eut lieu les 4 (3 ?), avec Mme de Pompadour (Zélie), Mme de Marchais (l'Amour), et M. de la Salle (Lymphée), et 18 février 1751.

Laurent-René Ferrand était l'aîné des enfants de Laurent Ferrand, commis de la guerre, et d'Élisabeth Levasseur. Celle-ci devait épouser en secondes noces Jean-François de Laborde, mariage dont naquirent notamment Jean-Benjamin de Laborde, premier valet de chambre de Louis XV et compositeur, et Élisabeth-Jeanne, qui devint Mme de Marchais. Jeanne-Antoinette Poisson, devenue marquise de Pompadour, était sa cousine.

Claveciniste amateur, il était qualifié de claveciniste attitré du théâtre de Mme de Pompadour.

Avec la protection de sa cousine, il devint fermier général en 1750.

 

 

 

 

Retour à la page d'accueil