LE BALLET DE LA PAIX

COMPOSITEUR

François FRANCOEUR et François REBEL
LIBRETTISTE

Pierre-Charles Roy
      

Opéra-ballet à trois entrées et un prologue, sur un livret de Pierre-Charles Roy (1683 - 1764), représenté le 29 mai 1738.

Musique de François Francoeur et François Rebel.

La distribution réunissait : Chassé (Le Chef des Mégariens), Jélyotte (Apollon), dans le prologue, Mlle Antier (Phyllis), Chassé (Démophon sous le nom d'Eurillas), Albert (Sostrate) dans la première entrée Phyllis et Démophon, Tribou (Iphis), Mlle Pélissier (Iante), Mlle Bourbonnois (Béroé), Mlle Fel (Une Argienne) dans la deuxième entrée Iphis et Iante, Jélyotte (Philémon), Mlle Pélissier (Baucis), Chassé (Jupiter), Tribou (Mercure) dans la troisième entrée Philémon et Baucis.

Ballets : Arts et Muses (Prologue) ; Peuples de Thrace, Matelots et Marinières (Première entrée), Argiennes et Argiens (Deuxième entrée), Bergères et Bergers (Troisième entrée).

Le livret fut imprimé par Jean-Baptiste-Christophe Ballard. Il est précédé d'une Polymnie à Monseigneur le Dauphin, de Roy.

Reprise au Palais Royal le 27 juin 1738, la première entrée étant remplacée par une nouvelle La Fuite de l'Amour, avec Mlle Petitpas (L'Amour), Mlle Bourbonnois (Hébé), Mlle Julie (Vénus).

Le 22 juillet 1738, une nouvelle entrée Nirée, fut ajoutée, avec Chassé (Nirée), Jélyotte (Euryale), Mlle Pélissier (Ismène).

Iphis et Iante fut repris au château de Fontainebleau, le 26 octobre 1769, Philémon et Baucis au Théâtre des Petits Appartements à Versailles, le 23 décembre 1748, avec Mme de Pompadour (Baucis), le duc d'Ayen (Jupiter), le vicomte de Rohan (Philémon), le chevalier de Clermont (Mercure) , et les 9 et 15 janvier 1749, avec la même distribution.

Lors de la reprise d'Iphis et Iante, le librettiste Pierre-Charles Roy était mort cinq années avant. Le 18 janvier 1764, Bachaumont notait : La Littérature a perdu un poète qui s'était distingué par sa méchanceté et par quelques ouvrages lyriques d'un genre supérieur. Accablé d'iufirmités, il s'était retiré dans la solitude depuis quelues années ; il y vivait dans une obscurité où il est mort.

 

 

130me Opéra. Les paroles en sont de M. Roy, la musiq. de MM. Rebel & Francoeur. Il fut représenté pour la premiere fois le 29 Mai 1738, & étoit composé de trois entrées & d'un Prol. mais les Auteurs y ajouterent deux nouvelles entrées, l'une le 27 Juin, & l'autre le 22 Juillet suivant. Le sujet du Prol. est la tour du Palais de Minos, dans laquelle Apollon enferma sa lyre, recouvrant au regard de la Paix la voix sonore que cet instrument lui avoit communiqué, selon Ovide, & qu'elle avoit perdue. La premiere entrée est intitulée Philis & Démophon, & peint l'amour héroïque ; la 2me est intitulée Iphis & Yante, dans laquelle l'Auteur feint qu'Iphis est un garçon déguisé en fille ; la 3me a pour titre Baucis & Philémon ; mais d'Epoux que les fait la Fable, l'Auteur les transforme en jeunes Amans, dont la fidélité est couronnée par les Dieux ; la 4me entrée est intitulée la Fuite de l'Amour, & n'a pas grande liaison au sujet, il paroît même qu'elle avoit été destinée à servir de Prologue aux VOYAGES DE L'AMOUR ; la 5me, & derniere ajoutée, a pour titre Nirée. Cet Opéra a eu en tout 31 représentations, & est gravé en musique partition in-4°. On ne l'a pas encore repris. (de Léris - Dictionnaire des Théâtres)

 

 

  Retour à la page d'accueil