DEUCALION ET PYRRHA

COMPOSITEUR

Pierre MONTAN-BERTON / François-Joseph GIRAUD
LIBRETTISTE

Pierre de Morand / Germain-François Poullain de Saint-Foix
     

 

Ballet en un acte, sur un livret de Pierre de Morand (*), et Poullain de Saint-Foix (**), composé en collaboration avec Pierre Montan-Berton, représenté à l'Académie royale le 30 septembre 1755.

 Distribution : Mlle Davaux (Vénus), Gelin (la Discorde), Godard (Deucalion), Mlle Fel (Pirrha), Mlle Dubois (l'Amour), Seele (une Voix).

Danseurs : Laval, Hyacinthe, Tavolaygo (Suite de la Discorde) ; Lyonnois, Gailliny, Mlle Puvigné, Lanay, Mlle Lany (Jeux et Ris de la Suite de l'Amour transformés en Bergers) ;

(*) Pierre de Morand, né en Arles en 1701, travailla pour le théâtre à partir de 1734 (trois tragédies données au Théâtre Français, et d'autres pièces au Théâtre Italien), , et mourut en 1758

(**) Germain-François Poullain de Saint-Foix, né à Rennes en 1703 ou 1704, commença à écrire pour le théâtre en 1721. Militaire, Maître des Eaux & Forêts de Bretagne.

 

Synopsis

Les suites du Déluge. Vénus paraît dans un nuage éclairé avec les trois Grâces. Deucalion et Pirrha ont été transportés au Mont-Parnasse. Sans se connaître, ils sont endormis au pied d'une statue dont on ne voit pas la face.

Vénus calme les éléments déchaînés. La Discorde sort du sol avec sa Suite : la désespoir, la Rage, la Jalousie, les Soupçons, le Dépit, etc. Toutes deux s'opposent sur le sort de Deucalion et Pyrrha. Vénus, confiante, remonte au ciel. La Discorde décide de semer le trouble dans les esprits des deux jeunes gens. Ceux-ci s'éveillent effrayés de leurs songes. Une voix parvient du ciel, commandant de couronner d'une guirlande de fleurs la statue qui s'animera. La Discorde, satisfaite, disparaît. La scène s'éclaire. Deucalion, séduit par Pyrrha, l'invite à obéir de façon à connaître l'époux qui lui est destiné. Pyrrha confie ne pas chercher l'amour, mais va préparer une guirlande. Deucalion, resté seul, est torturé de jalousie. Pyrrha revient avec une guirlande. Deucalion lui avoue son amour auquel répond Pyrrha. Il leur faut toutefois obéir aux dieux. Ils couronnent la statue, et c'est l'Amour qui paraît et les réunit. Amour convie les Ris et les Jeux à célébrer les amants. La Suite de l'Amour se transforme en Bergers et Bergères. On entend dans le lointain un monstre qui se rapproche. Un Berger l'attaque et le tue. Les Bergers le portent sur un trône de verdure et le reconnaissent comme roi.

 

 La légende de Deucalion et Pyrrha

Deucalion est, avec sa femme Pyrrha, un des seuls mortels qui survécut au Déluge. Réfugiés sur le mont Parnasse, ils reçoivent l'ordre de l'oracle de Thémis de jeter derrière eux les os de leur grand-mère afin de repeupler la terre. Comprenant qu'il s'agissait de Gaïa (la Terre), dont les pierres sont les os, ils ramassèrent des pierres et les jetèrent derrière eux : celles que jetait Deucalion se changèrent en hommes ; et celles que jetait Pyrrha, en femmes.

 

 

 

  Retour à la page d'accueil