LA GARA DEGLI DEI

COMPOSITEUR

Johann David HEINICHEN
LIBRETTISTE

    

 

La compétition des dieux - serenata exécutée à Dresde, à l'occasion des noces du prince allemand Friedrich August III avec l'archiduchesse autrichienne Maria Josepha, fille de l'empereur Joseph Ier , le 10 septembre 1719.

La journée était dédiée au Soleil et au dieu Apollon. La serenata fut exécutée en plein air, à trois heures de l'après-midi, sur un emplacement du Jardin royal dit le Jardin chinois, et servit de prélude aux festivités des Sept planètes, que l'on vit descendre : Mercure, le Soleil, Diane, Mars, Vénus, Jupiter, Saturne.

Le soir, une sérénade de 64 trompettes et huit timbales servit de prélude à un feu d'artifice.

L'oeuvre s'ouvre par une sonata pour deux cors, un violon, un hautbois et cordes, et comprend quatorze airs, dont un choeur final. Elle a fait l'objet d'une édition moderne par Michael Walter. 

L'oeuvre commence par une sonata qui mettait en valeur deux cornistes, un violoniste - qui devait être Johann Georg Pisendel - et un hautboïste - sans doute le Français François Le Riche. Au début, les dieux célèbrent le jeune couple. Le récitatif de Vénus faisait allusion à l'amour des jeunes mariés. Diane exprimait le souhait que Maria Josepha donne naissance à de nouveaux héros. Mars ajoutait qu'il espèrait que ces enfants seraient aussi forts que leurs ancêtres de Habsbourg et de Saxe. Puis il évoquait le roi germain Henri, considéré comme l'ancêtre de la Maison de Saxe. Saturne chantait un air destiné à mettre en valeur le joueur de théorbe Sylvius Leopold Weiss et un des cornistes. Puis venait un air de Mercure pendant lequel Pierre Gabriel Buffardin jouait de la flûte traversière.

 

Représentations :

 

 

 

  Retour à la page d'accueil