DER GELIEBTE ADONIS

Adonis aimé (1697)

COMPOSITEUR

Reinhard KEISER
LIBRETTISTE

Christian Heirich Postel

DATE
DIRECTION
EDITEUR
NOMBRE
LANGUE
FICHE DETAILLEE
2001
Thomas Ihlenfeldt
CPO
3
allemand

 Opéra en trois actes, écrit sur un livret de Christian Heinrich Postel, sur un thème tiré des Métamorphoses d'Ovide. Représenté à Hambourg en 1697.

 

Synopsis

Au début, Vénus demande conseil au dieu de la mer, Protée, qui lui prédit qu'Adonis deviendra immortel, mais qu'elle-même souhaitera mourir. Il déclare également qu'Adonis doit se méfier de la chasse.

Ce couple mal équilibré - elle est tout de même une déesse et lui un beau berger mortel - suscite la jalousie des autres personnages. Le plus en colère est le dieu de la guerre, Mars, qui ne veut en aucun cas tolérer cet amour et, fou de jalousie, cherche à enlever la vie au berger. Le bel Adonis a encore d'autres admiratrices : les bergères Eumène et Dryante. Tandis que la première essaie en vain de se débarrasser du berger Philistus qui ne jure que par elle et pleure les tourments de son amour pour Adonis, chez Dryante, l'amour se transforme en haine. Pour se venger, elle conclut un pacte avec le sinistre Mars,

Il faut ajouter à ces personnages le joyeux berger Gelon qui n'arrive pas à comprendre toute cette agitation pour des questions d'amour, de douleur et de jalousie et qui ne cesse de faire des commentaires qu'on ne lui demande pas sur l'amour, les amoureux ci, en particulier, les femmes-

A la fin du deuxième acte, Philistus invite Adonis à la chasse. Adonis brûle de l'accompagner. Vénus, qui n'a pas oublié les avertissements de Protée, fait tout ce qu'elle peut pour empêcher son aimé de se lancer dans cette aventure dangereuse. En vain. Les deux amis s'en vont, après de tristes adieux au reste de la compagnie.

Au début du troisième acte, Vénus, Dryante et Eumène discourent et disputent de l'amour. La nouvelle de la mort d'Adonis survient au milieu de cet échange d'idées : un sanglier, excité par Mars, a mis en pièces le jeune homme. Vénus, submergée par la douleur, se lamente et ne veut plus continuer à vivre. Mais elle ne peut rien contre son destin de déesse à laquelle la mort est refusée. Lorsque Dryante confesse à ses compagnons accablés de tristesse qu'elle a conclu un pacte avec Mars, Vénus décide de ne pas la tuer mais de lui imposer une punition encore plus grande et la transforme vivante en chêne. Enfin, la déesse ordonne à Eumène de ne plus faire de manière et de répondre à l'amour de Philistus qui se consume pour elle.

Les larmes de Vénus se transforment en anémones et le cadavre d'Adonis en rosier, Vénus déclare la rose reine des fleurs. Ainsi, Adonis a atteint l'immortalité qui lui avait été prédite (livret CPO).

 

Pour en savoir plus :

 

 

 

  Retour à la page d'accueil