Le compositeur

FREDEGUNDA

COMPOSITEUR

Reinhard KEISER
LIBRETTISTE

Francesco Silvani / Johann Ulrich von König
     
ENREGISTREMENT
ÉDITION
DIRECTION
ÉDITEUR
NOMBRE
LANGUE
FICHE DÉTAILLÉE

2007

2009

Christoph Hammer

Naxos

2

allemand/italien

Représenté au Theater am Gänsemarkt de Hambourg, en mars 1715.

L'opéra eut un énorme succès et resta au répertoire pendant plus de vingt ans.

Le livret de Silvani avait déjà été utilisé par Francesco Gasparini en 1704. Il fut adapté pour Keiser par Johann Ulrich von König, écrivain, librettiste et poète, né à Essingen en 1688, mort en 1744 à Dresde.

Le rôle de Fredegunda était tenu par la soprano Margaretha Susanna Kayser, diva de l'opéra de Hambourg de 1717 à 1732, dite Kayserin (1697 - 1750).

 

 Synopsis 

Acte I

Chilpéric, roi de Neustrie, doit recevoir sa fiancée Galswinthe, fille du roi des Wisigoths. Frédégonde, concubine de Chilpéric, s\92insurge contre ce mariage. Chilpéric se justifie au nom de la raison d\92État, ce qui ne satisfait pas Frédégonde. Chilpéric affirme lui conserver son amour, et il accueille en effet Galswinthe par un seul mot, un froid « Adieu ». Galswinthe humiliée, en larmes, reçoit des consolations de Sigebert, frère de Chilpéric, qui lui déclare son amour et souhaite son aide pour détrôner Chilpéric. Galswinthe, fidèle à Chilpéric, est indignée.

Basine, fille de Chilpéric, et Hermengilde, frère de Galswinthe, se redisent leur amour et leur espoir de mariage, quand Frédégonde et son amant secret Landry entreprennent de les brouiller en leur rapportant l\92insulte faite à Galswinthe. Hermengilde, impétueux, prend le parti de sa s\9Cur et rejette l\92amour de Basine, fille de l\92offenseur. Basine affirme renoncer à l\92amour d\92Hermengilde, mais n\92en est pas trop sûre.

Acte II

Galswinthe est partagée entre l\92amour de Sigebert et le devoir qui l\92unit à Chilpéric. Sigebert lui offre de s\92éloigner, et son offre est acceptée. Basine espère réconcilier Galswinthe et Chilpéric, mais Hermengilde révèle aux jeunes filles les relations de Chilpéric avec Frédégonde. Celle-ci entame une campagne de séduction (avec des moyens magiques ?) Elle obtient des serments d\92amour de Chilpéric, à qui elle fait voir en rêve des échanges de baisers entre Sigebert et Galswinthe. Chilpéric crie vengeance et outrage à nouveau Galswinthe. Hermengilde, qui veut prendre sa défense, est désarmé et jeté au cachot. Chilpéric annonce qu\92il va épouser Frédégonde et condamne Galswinthe à être l\92humble servante de cette dernière.

Acte III

Basine, tout en prétendant ne plus aimer Hermengilde, essaye d\92obtenir sa libération par l\92intercession de Frédégonde, qui refuse. Pendant le repas de noces, Galswinthe supporte les humiliations et continue à idolâtrer Chilpéric. Sigebert perd son contrôle et veut mettre un terme au comportement tyrannique de son frère. Landry défend le roi, et fait Sigebert prisonnier. Chilpéric fait envoyer celui-ci et Hermengilde dans une mine.

Frédégonde se voyant déjà reine entreprend de donner son congé à Landry. Après les protestations de souffrance de celui-ci, elle se ravise et les deux amants se réconcilient.

Acte IV

Galswinthe et Basine sont dans les environs de la mine, à la recherche de Sigebert et Hermengilde. Les retrouvailles souhaitées se passent différemment de ce qu'ils espéraient : Hermengilde maintient sa décision d'éviter la fille de Chilpéric. Galswinthe et Sigebert se confessent leur amour mutuel, mais, compte tenu des circonstances, ne peuvent croire en son accomplissement. Pendant ce temps, Frédégonde attend impatiemment Landry. Chilpéric, dissimulé, croit que c\92est à lui que s\92adresse le chant d\92amour de Frédégonde. Lorsqu\92il apparaît, celle-ci l\92appelle Landry. Chilpéric comprend tout et crie vengeance.

Lorsque Landry arrive enfin, Frédégonde lui fait part de sa tragique erreur. Elle lui demande de se débarrasser de Chilpéric avant que celui-ci puisse se venger. Frédégonde fait également appel aux puissances des ténèbres.

Basine annonce une insurrection fomentée par Landry pour placer Sigebert sur le trône, après l\92avoir libéré ainsi qu\92Hermengilde.

Acte V

Chilpéric, assiégé dans son château, rejette l'idée de fuir comme Basine l\92y invite, et se remet entre les mains du destin. Hermengilde et Sigebert prennent d'assaut les appartements du roi. Ils sont retenus par Galswinthe, dont Chilpéric comprend finalement l\92innocence et la générosité. Elle prend sa place légitime à côté de Chilpéric, la paix est scellée par tous. Frédégonde met en scène sa sortie en proférant un déluge d\92imprécations. Chilpéric célèbre les deux mariages. Ch\9Cur final de jubilation.

(synopsis : Alain Duc)

 

 

Histoire :

Jaloux du mariage de Sigebert Ier, roi d'Austrasie, avec Brunehaut, fille du roi des Wisigoths, en 567, son frère Chilpéric Ier, roi de Neustrie, épousa la soeur aînée de Brunehaut, Galswinthe, tout en continuant de vivre avec sa concubine, Frédégonde. Celle-ci fit étrangler Galswinthe, et devint l'épouse de Chilpéric. Elle n'en resta pas là puisqu'elle fit assassiner Sigebert, puis son propre époux Chilpéric, devenant ainsi régente de Neustrie, avant de mourir en 597.

 

Représentations :

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil