L'opéra baroque


Les compositeurs


Johann Sigismund KUSSER (ou COUSSER)

13 février 1660 (Presbourg, Hongrie) - novembre 1727 (Dublin)

ANDROMEDA

singspiel en trois actes - Brunswick - 20 février 1692

APOLLON ENJOUÉ

1700

ARIADNE

livret en cinq actes de Friedrich Christian Bressand - Brunswick - 15 décembre1692

CLEOPATRA

livret en un prologue et trois actes de Friedrich Christian Bressand d'après le Giulio cesare in Egitto de Giacomo Francesco Bussani - représenté en avril 1690 à Brunswick

ERINDO ODER DIE UNSTRÄLICHE LIEBE

pastorale - livret de Friedrich Christian Bressand - représenté à Hambourg en 1694

ERMINIA

Stuttgart - 11 octobre 1698

LE FESTIN DES MUSES

1700

GENSERICUS ALS ROM UND KARTHAGENS ÜBERWINDER

Hambourg - 1694

DER GROSSMÜTIGE SCIPIO AFRICANUS

opéra en trois actes - livret de Fiedler d'après celui de Nicolo Minato - représenté à Hambourg en 1694 - le livret évoque Publius Cornelius Scipio Africanus, consul romain qui mit fin à la Deuxième guerre punique en 202 av. J.-C.

LA GROTTA DI SALZDAHL

divertimento - livret en un acte de Flaminio Parisetti - Brunswick - printemps 1691

JASON

singspiel en cinq actes - Brunswick - 1er septembre 1692

JULIA

opéra en trois actes - Brunswick - 1690

THE MAN OF MODE

livret de G. Etherege - représenté le 9 février 1705 à Londres, au Little Lincoln's Inn Fields)

NARCISSUS

livret en un prologue et trois actes de Gottlieb Fiedler - représenté le 4 (ou 14 ?) octobre 1692 à Brunswick -

PORUS

singspiel en cinq actes d'après Jean Racine - Brunswick - 1693 - reprise à Hambourg en 1694 sur un livret revu par Christian Heinrich Postel et sous la direction de Kusser, sous le titre Der durch Groß-Muth und Tapfferkeit besiegte Porus

PYRAMUS UND THISBE GETREUE UND FESTVERBUNDENE LIEBE

Hambourg - 1694

SERENATA A 4 FOR A MEMORIAL CELEBRATION OF KING WILLIAM III

-

SERENATA THEATRALE A 5 FOR THE CELEBRATION OF THE TREATY OF UTRECHT

-

DER VERLIEBTE WALD

singspiel en un acte - Stuttgart - 1698

  Violoniste et compositeur hongrois de caractère querelleur qui voyagea en Allemagne, en Angleterre et en Irlande après six années d'études avec Lully à Paris (où on le connaissait sous le nom de Cousser). Sa maîtrise du style orchestral français fit de lui quelqu'un de très recherché. En 1682, il publia un recueil d'ouvertures pour orchestre et d'airs (Composition de musique suivant la méthode française), et fut rapidement engagé par la cour d'Ansbach pour faire travailler son orchestre.

En 1690, il devint Kapellmeister d'opéra à la cour de Brunswick-Wolfenbuttel, mais la quitta brusquement pour Hambourg après s'être querellé aussi bien avec le poète de cour qu'avec le directeur de l'Opéra. Il s'en tira à peine mieux à Hambourg, où il se querella avec le directeur de l'Opéra, Jakob Kremberg, qui refusa à Kusser l'utilisation de son théâtre pour son opéra Porus (1693). A la consternation de Kremberg, Kusser produisit son oeuvre ailleurs avec grand succès. Deux ans plus tard, Kremberg partit et Kusser assuma ses tâches à l'Opéra de Hambourg, dont il rehaussa le niveau et élargit le répertoire avec des oeuvres de Carlo Pallavicino et Agostino Steffani. Il préféra cependant monter bientôt une compagnie itinérante avec laquelle il se rendit dans les villes méridionales de Nuremberg, Augsburg, Stuttgart et Munich (1697-1698). Il retourna à Stuttgart en 1700 comme Oberkapellmeister et publia deux autres recueils de suites pour orchestre. L'année suivante, il alla en Italie recruter des musiciens. Il finit par se brouiller avec ses collègues et en 1704 démissionna pour aller tenter sa chance en Grande-Bretagne, où il passa les vingt-deux années suivantes, d'abord comme précepteur privé à Londres puis comme maitre de chapelle du Trinity College de Dublin (1711) et comme Master of the Musick du roi en Irlande (1717). On sait relativement peu de choses de ses années en Angleterre et en Irlande. (Guide de la Musique Baroque - Fayard)

 

 

 

Retour à la page d'accueil