ZENOBIA

COMPOSITEUR

Gaetano LATILLA
LIBRETTISTE

Pietro Metastasio
     

 

Dramma per musica, sur un livret en trois actes de Pietro Metastasio, d'après Zenobia in Palmira d'Apostolo Zeno.

Représenté au Nuovo Teatro Regio de Turin, le 4 janvier 1742, sous la direction de Giovanni Battista Somis (*), premier violon.

'(*) Giovanni Battista Somis (1686-1763), issu d'une famille de musiciens attachés à la chapelle ducale de Turin. Il fit son apprentissage du violon auprès de son père Francesco Lorenzo, puis sous à Rome auprès d'Arcangelo Corelli, et probablement auprès de Vivaldi à Venise. A 21 ans, il réintégra la musique de la chapelle de Turin en tant que violon solo, poste qu'il gardera jusqu'à la fin de sa vie. Il fut accueilli au Concert Spirituel de Paris en 1733, performance violonistique que le Mercure de France loua comme l'"ultime perfection".

 

La distribution réunissait : Francesca Barlocci, soprano (Zenobia), Lucrezia Venturini-Mariani, soprano (Egle), Carolina Valvassori, contralto (Mitrane), Felice Salimbeni, castrat soprano (Tiridate), Giuseppe Santi Barbieri, castrat soprano (Radamisto), Ottavio Albuzio, ténor (Zopiro).

L'opéra s'accompagnait d'un ballet d'Alessio Rasetti, où intervenaient des Bergers et Bergères, des Écossais, et des Nymphes, sur un argument, sous la direction et sur une chorégraphie de Le Fébure-Léfèvre, et des décors de Innocente Bellavite.

 

 

 

  Retour à la page d'accueil