PHILOMÈLE

Philomele - 1734

COMPOSITEUR

Louis de LA COSTE
LIBRETTISTE

Pierre-Charles Roy
    

Tragédie lyrique en cinq actes et un prologue, sur un livret de Pierre-Charles Roy (*), tiré des Métamorphoses d'Ovide, représentée avec succès à l'Académie royale de musique, le 20 octobre 1705. Philomèle était le premier livret d'opéra de Roy, tout comme le premier opéra de La Coste.  

(*) Pierre-Charles Roy (1683 - 1764), conseiller au Châtelet vers 1702, puis trésorier de la Chancellerie près la Cour des Aides de Clermont, un des principaux auteur de livrets de tragédies et de ballets , de 1705 à 1750.

 

Distribution : Mlle Poussin (Vénus), Dun (Mars), Chopelet (Berger) et Mlle Vincent (Bergère) dans le prologue, Thévenard (Térée), Mlle Journet (Progné, épouse de Térée), Mlle Desmâtins (Philomèle, soeur de Progné), Cochereau (Athamas, amant de Philomèle), Mlle Loignon (Minerve), Mlle Du Jardin (Cléone, confidente de Progné), Mlle Dupeyré (Elise, Magicienne), Chopelet (Arcas, confident de Térée), Mlles Poussin et Aubert (Deux Athéniennes), Mantienne (La Jalousie), Desvoyes (Le Chef des Génies), Boutelou (Un Génie).

C'est le 24 octobre que la basse-taille Albert fit ses débuts à l'Académie royale de musique, dans le rôle de Térée, en remplacement de Thévenard. Le Mercure s'en fit l'écho : Le dimanche 24 octobre, le sieur Albert, jeune homme qui monta sur le théâtre pour la première fois, joua le rôle de Térée dans Philomèle et y fut fort applaudi. Il est fort bien fait, et le public a paru très content de sa voix et de son jeu.

Des reprises eurent lieu :

On remarqua l'introduction par le décorateur de l'Opéra Jean-Nicolas Servandoni, de la "perspective oblique" dans le décor du palais enchanté, peint par Parrocel le fils.

Une parodie de Piron parut au Théâtre Italien, le 12 juin 1723, sans grand succès.

  

Personnages : Térée, fils de Mars, roi de Thrace, époux de Progne, amant de Philomèle ; Philomèle, fille de Pandion, roi d'Athènes, amante d'Athamas ; Progne, soeur de Philomèle, épouse de Térée ; Athamas, prince athénien, amant de Philomèle ; Minerve ; Cléone, prêtresse de l'Hymen, confidente de Philomèle ; Élise, magicienne, confidente de Progne ; Arcas, confident de Térée ; un Suivant de l'Hymen

 

 Prologue

Le Temple de Vénus. La déesse est assise dans une attitude qui montre sa tristesse. On voit à ses pieds le flambeau de l'Amour éteint, son carquois brisé, ses flèches rompues, ses autels renversés. Les Plaisirs, les Grâces et les Jeux sont dispersés.

Vénus se lamente : c'est le temps de la Guerre. Mars règne sur la terre. Tous attendent le retour des beaux jours. Mars arrive dans un concert de trompettes. Mars annonce la venue de la Paix, grâce au Héros vainqueur. Ballet des Bergers et des Guerriers.

Dans la ville capitale de Thrace

Acte I

 Une salle du palais de Térée

Cléone annonce à Progne que la paix est revenue à Athènes, et que Philomèle va pouvoir quitter la Thrace pour y rejoindre son père. Progne s'en réjouirait si Térée, épris de Philomèle, ne retardait son départ. Progne s'inquiète de l'infidélité de son époux, et le craint. Térée arrive et confirme le départ de Philomèle. Seul, il se lamente à l'idée de perdre celle qu'il aime. Il rejoint les Athéniens qui attendent la princesse pour partir. Ballet des Athéniens. Philomèle se réjouit à l'idée de retrouver Athènes. Térée tente de la retenir en lui avouant qu'il a été obligé d'épouser Progne, alors que c'est elle qu'il aimait. Philomèle le fuit.

Acte II

Les jardins du palais de Térée

Philomèle sort du palais avec précipitation. Elle se refuse à avertir son amant et sa soeur de ce qu'elle a entendu. Athamas survient et l'interroge sur ses pleurs. Elle finit par lui avouer que Térée est son rival, mais réussit à le convaincre de ne pas se venger. Elle invoque Minerve qui paraît au son d'une douce symphonie. Minerve annonce que les Athéniens quitteront la Thrace avant la fin du jour. Minerve convie les Génies, les Plaisirs et les Jeux à calmer la tristesse des amants. Ballet. Térée est torturé par son amour pour Philomèle. Arcas lui propose de retenir la princesse. Progne apostrophe Térée avec de violents reproches, et lui révèle que Minerve a promis d'intervenir. Progne se reproche d'en avoir trop dit. Elise, la magicienne, lui promet son aide.

Acte III

Le vestibule du temple de l'Hymen

Térée a fait arrêter Athamas. Athamas se dit prêt à mourir fidèle. Térée le menace de tuer la princesse Philomèle : « Ou son sang, ou sa main ». Athamas est résolu à se sacrifier. Lorsque Philomèle vient le voir, il la presse d'épouser Térée. Philomèle refuse. Tous deux sont prêts à mourir pour sauver l'autre. Philomèle pleure son triste sort. Térée déclare publiquement sa flamme à Philomèle. Celle-ci refuse le trône que lui offre Térée et invoque Minerve et l'Hymen. Térée la menace de faire exécuter Athamas. Le tonnerre gronde, les portes du temple se brisent, la statue de l'Hymen s'envole, des monstres surgissent. Les dieux se déclarent contraires aux desseins de Térée. Progne apparaît, un poignard à la main pour frapper Térée. Mais l'amour est le plus fort, et elle tombe évanouie sur Élise. Térée décide de se venger sur Athamas.

Acte IV

L'appartement de la prêtresse de l'Hymen. Dans le fond, le palais du Roi et la ville.

 Progne revient à elle. Cléone lui apprend que Térée a assassiné Athamas devant Philomèle, et la presse de se venger. Élise lui annonce que les Bacchantes viendront à son aide. Philomèle éperdue a encore la vision de son amant sanglant. Elle rejoint Progne. Toutes deux décident de se venger. Elise fait des cérémonies magiques, et invoque la Jalousie et les Furies. La Jalousie apparaît un poignard à la main et le remet à Progne pour qu'elle tue la fils de Térée. Progne est effondrée, ne pouvant de venger sur un fils qui est aussi le sien. Les bacchantes apparaîssent avec des thyrses et des flambeaux allumés en l'honneur de Bacchus. Ballet. Progne, Philomèle et lesBacchantes vont porter le feu au palais de Térée.

Acte V

La nuit. Le palais de Térée et la ville en feu. Au loin un port de mer. Un vaisseau sur les flots.

Philomèle se rend compte des ravages qu'elle a provoqués, mais son amant est vengé. Les habitants effrayés fuient l'embrasement. On entend une douce symphonie, et des génies déguisés en matelots apparaissent sur le rivage. Le chef des génies, envoyé de Minerve, convie Philomèle à fuir pour la Grèce. Progne survient, elle prend conscience du meurtre qu'elle a commis sur le fils de Térée. Toutes deux vont pour s'embarquer. Térée, tenant en main le poignard qui a tué son fils, veut les arrêter. Ne le pouvant, il se donne la mort. 

 

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k716171.pagination

 

  Retour à la page d'accueil