TEOFANE

Théophane

COMPOSITEUR

Antonio LOTTI
LIBRETTISTE

Stefano Benedetto Pallavicino

Opéra en trois actes, sur un livret de Stefano Benedetto Pallavicino (1672 - 1742), poète de la cour de Dresde, représenté en grande pompe au Hoftheater de Dresde, le 13 septembre 1719, en l'honneur du mariage du prince héritier de Saxe avec l'archiduchesse Maria Josepha de Habsbourg, fille de l'empereur Joseph Ier.

Représentation de Teofane à Dresde

Le nouveau théâtre de cour, construit près du palais ducal de Zwinger, avait été inauguré le 3 septembre avec une reprise de Giove in Argo, du même Lotti.

Il est vraisemblable que Haendel assista à la représentation. Il se procura un exemplaire du livret qu'il adaptera plus tard pour son Ottone. Il engagea Senesino pour le King's Theatre de Londres. Telemann pourrait aussi avoir assisté à la représentation.

La distribution réunissait les castrats Matteo Berselli et Francesco Bernardi, dit Senesino, ainsi que Margherita Durastanti et Giuseppe Maria Boschi.

La partition comporte une aria avec archiluth obligé, vraisemblement destinée à Silvius Leopold Weiss, luthiste venu à Dresde en 1718.

Une reprise était programmée pour intervenir le 19 septembre 1719, mais dut être annulée en raison de la maladie d'un des chanteurs. Elle fut repoussée au 21.

Antonio Lotti et son épouse quittèrent Dresde en octobre 1719, suivis par le reste de la troupe en février 1720, à la suite de querelles entre les chanteurs et le kapellmeister Johann David Heinichen à propos de l'opéra composé par ce dernier, Flavio Crispo.

  L'oeuvre est centrée sur le personnage de Théophane, moine et historien byzantin de la fin du VIIIe et du début du IXe siècle, défenseur du culte des images persécuté par les iconoclastes.

 

Le livret est dû à Stefano Benedetto Pallavicini, poète de cour à Dresde. La musique fut composée par Antonio Lotti durant son séjour dans cette ville, à la tête d'une troupe d'opéra italienne, sur l'invitation du prince électeur Frédéric Auguste. Pendant son séjour dans la cité saxonne (1717-1719), le compositeur écrivit trois opéras, dont deux nous sont parvenus sous forme manuscrite. Fidèle aux canons de l'école vénitienne, mais sensible aux influences napolitaines d'Alessandro Scarlatti, Lotti fut un musicien cultivé et d'esprit conservateur. De retour à Venise, il abandonna son activité théâtraie pour se consacrer essentiellement à la musique sacrée. (Dictionnaire chronologique de l'Opéra - Le Livre de Poche)

 

 

Représentations :

 

 

 

  Retour à la page d'accueil