IL MEDORO

Angelica e Medoro - Raphael Morghen

COMPOSITEUR

Francesco LUCIO
LIBRETTISTE

Aurelio Aureli, d'après l'Arioste

Dramma per musica en un prologue et trois actes, sur un livret d'Aurelio Aureli inspiré de l'Orlando furioso de L'Arioste. Représenté au Teatro SS Giovanni e Paolo, à Venise, le 1er (ou 11 ?) janvier 1658. 

Reprise au Teatro Rodino de Palerme, le 3 novembre 1667.

Le livret est dédié alle Serenissime Altezze Di Giorgio Guglielmo, Et Ernesto Augusto, Duchi di Bransvich, e Luneburgh. Il fut édité à Venise en 1658 par Francesco Nicolini.

 

 

Personnages : Il Sole, Atlante Mago, Hecate, Il Tradimento, La Gelosia, Choro di Arpie (Prologue) ; Medoro, Angelica, Brimarte, Miralba, Auristella, Brillo, Euristo, Leomede, Leno, Sacripante, Oronte, Atlante, Choro di Mori Indiani, Choro di Damigelle con Angelica, Choro di Damigelle con Auristella, Choro di Eunuchi, Choro di Soldati Assiri con Brimarte, Choro di Soldati con Leomede, Choro di Guerrieri Circassi, Choro di Spiriti in forma di Brillo che ballano, Choro di Soldati Circassi che ballano

 

Argument

Alors qu'elle prépare son mariage officiel et le couronnement de Medoro dans son royaume, sur les rives de Catayo, Angelica doit affronter la jalousie à la fois de son propre général Leomede, et du roi de Sicacie, Sacripante, qui la convoitait comme épouse. Pour se venger et tenter d'empêcher ce mariage, Sacripante prépare ses armées et débarque dans le Catayo.Le magicien Atlante, ami de Sacripante, invoque les divinités infernales afin de contrarier l'amour d'Angelica et Medoro.

Autres personnages : Brimarte, fiancé d'Auristella, soeur d'Angelica, Miralba, soeur de Brimarte, secrètement amoureuse de Medoro. 

Les actes I et II s'achèvent par un ballet : Ballo de' simili et Ballo del finto abbattimento.

 

L’opéra “ Il Medoro ”, en un prologue et trois actes, est composé par le Vénitien Francesco Lucio, élève de Rigatti à l’Ospedale des Incurables de Venise, maître qu’il remplaça à sa mort. Cet opéra a été représenté à Venise le 11 janvier 1658, mais n’a jamais été redonné depuis. Le livret est signé par le grand poète vénitien Aurelio Aureli (v. 1620-1708). Le manuscrit du Medoro est conservé à la Bibliothèque Marciana de Venise, et a été réédité en fac simile par la fondation Giorgio Cini de Venise et les éditions Ricordi. Cette magnifique partition nous a été proposée par Sylvie Mamy, musicologue et chercheur au CNRS." (Fondation Royaumont)

 

  "Partition typique du premier âge de l'opéra vénitien, où le drame se mêle au merveilleux, à l'héroïque et au comique." (Festival d'Ambronay)

 

 

Représentations :

 

 

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil