ANDROMEDA

COMPOSITEUR

Francesco MANELLI
LIBRETTISTE

Benedetto Ferrari
    

Rappresentata in Musica sur un livret en trois actes de Benedetto Ferrari, représenté le 6 mars 1637, pour la réouverture du teatro San Cassiano de Venise. Andromeda est le premier opéra représenté en public.

La musique fut attribuée à tort par Cristoforo Ivanovich à Benedetto Ferrari.

La famille patricienne de San Benedetto avait, en 1580, construit un premier théâtre, le San Cassiano Vecchio, destiné à la comédie. Incendié en 1629, il fut remplacé par un théâtre en pierre ouvert - pour la première fois - au public. Les Tron avaient obtenu l'accord du Conseil des Dix en mai 1636.

La distribution réunissait la Romaine Maddalena Manelli, épouse du compositeur et seule chanteuse, dans le rôle-titre d'Andromède, qu'elle chanta divinamente, Francesco Angeletti, d'Assise, castrat soprano (Giunone), Annibale Grasselli, de Castello, ténor (Mercurio, Perseo, Ascala), qui chanta ce derenier rôle con mille gratie di Paradiso, Giovanni Battista Bisucci, de Bologne, basse (Protheo, Giove), qui chanta le rôle de Protheo gentilissimamente, et celui de Giove celestemente, le Romain Anselmo Marconi, castrat soprano (Venere), qui chanta soavissimamente, et le Romain Girolamo Medici, castrat soprano (Astrea), qui chanta gratiosamente, ainsi que Francesco Manelli lui-même, de Tivoli, (Nettuno, Astarco Mago), qui chanta le rôle de Neptune egregiamente (parfaitement). Il y avait deux autres castrats, Francesco Anteguardi et Guidantonio Boretti. Tous les chanteurs, sauf Manelli et son épouse, appartenaient à la chapelle San Marco, mais la plupart venaient des États du Pape.

Le livret, dédié au noble vénitien Marco Antonio Pisani, fut édité par Antonio Batiletti, et daté du 6 mai 1637, mais la partition est perdue. Le livret se termine par trois sonnets (dont un de Busenello) dédiés à Benedetto Ferrari, l'Autore, Poeta, Musico et Sonator di Tiorba Eccelentissismo.

L'opéra était assorti de décors alternatifs (scène bocagère, scène maritime), et accompagné de ballets du vénitien Gio Battista Balbi (*). On remarqua particulièrement, lorsque, au lever de rideau, la scène apparut entièrement comme une mer, avec un horizon d'eau et de roches.

(*) Giovan Battista Balbi (parfois surnommé Tasquin), danseur, chorégraphe et scénographe. Après avoir été actif à Venise, il est appelé à Florence en 1645, puis monte à Paris à l'appel de Mazarin, où il monte, avec Torelli, La Finta pazza de Sacrati , puis l'Orfeo de Luigi Rossi. Après avoir passé quelques années à Bruxelles, à l'appel de l'archiduc Léopold-Guillaume, il regagne Venise en 1651, puis, l'année suivante va à Naples diriger une troupe d'opéra.

Selon le livret, l'acte I se terminait par le Ballet des trois jeunes et beaux Garçons, l'acte II contenait à la scène 2, le Ballet des Six dames d'Andromède, et se terminait par le Ballet des douze Sauvages.

 L'oeuvre fut reprise au Teatro della Speltà de Modène en 1656. 

Le livret est inspiré de la légende d'Andromède, fille de Cassiopée, qui fut enchaînée à un rocher pour être sacrifiée à un monstre marin, et sauvée par Persée.

Personnages : Giunone (soprano), Mercurio (ténor), Andromeda (soprano), Nettuno (basse), Proteo (basse), Astrea (soprano), Venere (soprano), Astarco (basse), Giove (basse), Perseo (ténor), Ascala (ténor), Choro di Ninfe Arciere, Choro di Ninfe Danzatrice, Choro di Dei nel Cielo

La scène se passe sur une plage en Ethiopie.

 

  

 

  Retour à la page d'accueil