PHILÉMON ET BAUCIS

COMPOSITEUR

Jean-Baptiste MATHO
LIBRETTISTE

Nicolas de Malézieu
     

 

Divertissement, sur un livret de Nicolas de Malézieu (*), représenté à Châtenay, le 5 août 1703, lors d'une fête donnée par Malézieu au Duc et à la Duchesse du Maine.

L'ordre de la "Mouche à Miel", fondé par la duchesse du Maine, s'était réuni à l'occasion de fête du village. Un office fut célébré par le fils de Malézieu, puis l'abbé Genest présenta une parade jouée par Malézieu et M. de Dampierre.

Malezieu représentait un opérateur, lequel ayant appris du fond de la Moscovie que la duchesse était à Châtenay, avait fait sept cents lieues en moins de deux jours pour lui offrir un plat de son métier : M. de Dampierre figurait son valet Arlequin". On essayait avec succès "l'esprit de contredanse", qui donnait une légèreté extrême, sur "un paysan ivre-mort, figuré par le danseur Allard.

La composition de Matho fut jouée avant un souper, un bal et un feu d'artifice.

 

(*) Nicolas de Malézieu (1650-1727), Ecuyer, Seigneur de Chatenay, prês Sceaux, étoit Chancelier de la Principauté de Dombes, Secretaire des Commandemens de M. le Duc du Maine, l'un des Quarante de l'Académie Françoise, où il avoit été reçu en 1701, & Honoraire de celle des Sciences : il avoit infiniment de mérite, & d'esprit & de probité, & traduisoit le Grec très-facilement. Il mourut d'apoplexie le 4 Mai 1727, âgé de soixante-seize ans & six mois, étant né à Paris vers la fin de l'année 1650. Il fut reçu à l'Académie le 28 avril 1701.

Nicolas de Malézieu

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil