L'opéra baroque


Les compositeurs


Jacopo MELANI

6 juillet 1623 (Pistoia) - 19 août 1676 (Rome)

AMOR VUOL INGANNO

dramma musicale - livret de Giovanni Andrea Moniglia - représenté à Florence en 1663 - musique perdue

LA DONNA PIU COSTANTE

intermède pour une comédie représentée à l' Accademia dei Sorgenti, à Florence, en 1655/56 - musique perdue

ENEA IN ITALIA

dramma musicale - livret de Giovanni Andrea Moniglia - représenté en 1670, à Pise, au Palazzo du Grand Duc de Toscane, pour l'anniversaire de naissance de la Grande duchesse Vittoria Medici della Rovere (1622-1695), dont Moniglia était le médecin personnel

ERCOLE IN TEBE

-

IL GIRELLO

dramma musicale burlesco - livret de Filippo Acciaioli - représenté (avec un prologue de Stradella) au Palazzo Colonna, à Rome, en 1668

HELENA RAPITA DA TESEO

dramma musicale - représenté au teatro SS Giovanni e Paolo de Venise, en 1652 - musique perdue

IL PAZZO PER FORSA
représenté en 1658

IL PODESTA DI COGNOLE

voir La Tancia

IL RITORNO D'ULISSE

dramma musicale en trois actes - livret de Giovanni Andrea Moniglia représenté à Pise, au Palazzo dei Medici, en 1656 - musique perdue

SCIPIONE IN CARTAGINE

dramma musicale - livret de Giovanni Andrea Moniglia - représenté à l'Accademia dei Sorgenti de Florence, en 1657 - musique perdue

TACERE E AMARE

dramma civile musicale - livret de Giovanni Andrea Moniglia - représenté à l'Accademia degli Infuocati, à Florence, en 1674 - musique perdue

LA TANCIA OVVERO IL PODESTA DI COGNOLE

-

IL VECCHIO BALORDO (ou BURLATO)
dramma civile - livret de Giovanni Andrea Moniglia - représenté au Teatro della Pergola de Florence, en 1659 - musique perdue

Aîné de sept frères musiciens, fils de Domenico di Sante Melani, carillonneur à la cathédrale de Pistoia.

Le plus important compositeur d'opéras de caractère comique du XVIIe siècle. Après s'être rendu à Paris avec son frère Atto en 1644, il s'établit comme organiste à la cathédrale de Pistoia, dont il devint maestro di cappella en 1667. Il composa alors tous ses opéras sauf un, la plupart du temps pour Florence (mais l'opéra anonyme de 1652 Helena rapita da Theseo monté au Santi Giovanni e Paolo de Venise était peut-être de lui). Jacopo appartint à l'Accademia de'Sorgenti de Florence, et composa pour elle divers intermedi. Cinq de ses opéras (textes de Moniglia) furent présentés par les Immobili (une académie dramatique florentine) au Teatro della Pergola (1657, 1661, 1680). Sa fastueuse festa teatrale intitulée Ercole in Tebe, exécutée lors de la célébration du mariage de Cosimo III de Medici et de Marguerite Louise d'Orléans, influença probablement cet autre ouvrage destiné à célébrer un mariage royal que fut Ercole amante de Cavalli (1662) et l'encore plus grandiose Il pomo d'oro de Cesti (1668). En 1667, il s'installa à Rome, où l'année suivante son Il Girello, satire de l'absolutisme, fut représenté (avec un prologue de Stradella) au palais Colonna : son succès fut énorme et marqua le début d'une nouvelle période pour l'opéra comique romain. (Guide de la Musique Baroque - Fayard)

 

 

 

Retour à la page d'accueil