ARMIDA PLACATA

Armide apaisée

COMPOSITEUR

Giovanni Battista MELE
LIBRETTISTE

Pietro Metastasio / Giovanni Ambrogio Migliavacca
     

Dramma per musica, représenté au Coliseo du Buen Retiro, le 12 avril 1750, le soir du mariage de l'infante Maria Antonia, fille de Philippe V et d'Élisabeth Farnèse, avec le prince de Piémont Amédée III de Savoie, dans des décors du peintre Jacopo Amigoni.

Farnelli avait été chargé par le roi Ferdinand VI de réorganiser l'opéra, et avait fait aménager le théâtre du Buen Retiro. Ayant sollicité son ami Métastase pour le livret, celui-ci lui avait envoyé le livret d'Armida placata, mais n'avait pu respecter le souhait de Farinelli de situer la dernière scène au palais d'Apollon. C'est Migliavacca qui se chargea de modifier le livret, à tel point que Métastase finit par désavouer son oeuvre qui fut produite sous le nom de Migliavacca.

Farinelli avait fait éclairer le Coliseo de 200 lustres de cristal, et confectionner un gigantesque soleil en cristal. Sur la scène, il avait fait placer 1200 colonnes et 200 lustres, huit fontaines, des perroquets, et fait habiller les musiciens d'uniformes brodés de galons d'argent.

La distribution réunissait notamment le castrat Gioachino Conti, surnommé Gizziello, et la Milanaise Teresa Castellini.

Gioachino Conti, dit GizzielloTeresa Castellini et Farinelli

Cette fête valut à Farinelli d'être décoré de la plus haute dignité espagnole, l'ordre de Calatrava.

Reprise en 1751.

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil