BALLET DES PLAISIRS TROUBLÉS

COMPOSITEUR

Louis de MOLLIER, dit le Petit Molière
LIBRETTISTE

Charles de Beys
     

 

Mascarade à deux parties, financée par le Grand Chambellan, le duc Henri II de Lorraine, duc de Guise (*).

(*) Henri II de Guise, né et mort à Paris (1614 - 1664), dirigea la république royale de Naples, puis fut prisonnier des Espagnols jusqu'en 1652. Revenu à Paris, il devint Grand chambellan de Louis XIV.

Une représentation privée eut lieu entre le 6 et le 9 février 1657, avant une représentation devant le roi dans la grande salle du Louvre, le 11 ou 12 février 1657, avec le duc de Guise parmi les danseurs.

Les vers sont de Charles de Beys (*), la chorégraphie de Pierre Beauchamps, l'orchestre de la Bande des Vingt-Quatre Violons.

(*) Charles de Beys, auteur dramatique et poète français, ami de Scarron, né à Paris en 1610 et mort le 26 septembre 1659, auteur de pièces dont L'Hospital des fous (1637)

L'oeuvre est considérée comme une riposte au succès de Lully, renouant avec la tradition du ballet de cour à la française ; elle coûta très cher (12 000 écus) et fit l'objet d'avis partagés.

 

Jean Lorete, dans la Muze historique du 17 février 1657, parlait ainsi de Beauchamps :

Ce Ballet est un champ

Où l'incomparable Beauchamps

Par de merveilleuses souplesses,

Élévations et justesses,

Si hautement capriola

Qu'il fut proclamé ce jour-là

Par toute la noble assistance

Pour le meilleur danseur de France.

 

 

  Retour à la page d'accueil