L'opéra baroque


Les compositeurs


Michel Pignolet de MONTÉCLAIR

1667 (Andelot) - 22 septembre 1737 (Paris)

 

LES FESTES DE L'ÉTÉ

JEPHTÉ

  Michel Pignolet, le plus jeune d'une famille de sept enfants, est né à Andelot, en Haute Marne, en 1667. Il entre le 27 janvier 1676 dans le Chur de la cathédrale de Langres sous la direction Jean-Baptiste Moreau. Il ajoute à son nom celui de Montéclair, qui est le nom d'une forteresse célèbre à Andelot dès son arrivée à Paris en 1687.

Dans la page de titre de sa Nouvelle méthode pour apprendre la musique en 1709, il se décrit comme Maître de la Musique du Prince de Vaudrémont qu'il a suivi en Italie. On ne connaît rien de plus sur ce voyage, mais c'est peut-être lors de ce dernier qu'il apprend à jouer de la contrebasse.

A partir de 1699, il tient la partie de basse de violon à L'Académie Royale de Musique, où il est même nommé "symphoniste du petit chur". On apprend, grâce à la préface de la Méthode de Contrebasse de Michel Corrette en 1781, qu'il fut sans doute l'un des premiers à jouer de cet instrument, peut-être même dans Scylla de Gatti en 1701.

Excellent professeur, entre autre celui des surs de Couperin, il est réputé pour sa pédagogie novatrice, qui conduit les élèves de manière amusante et non de façon protocolaire.

Il fonde en 1721, avec son neveu François Boivin, un magasin de musique, rue St Honoré, sur le parvis de St Eustache. Mais lui revend ses parts en 1728.

Il abandonne l'enseignement au profit de l'orchestre en 1735. A partir du 1er juillet 1737, il reçoit une pension du Roi.

Jamais marié, il habita jusqu'à sa mort, le 22 septembre 1737, avec un neveu et une nièce au 16 rue des Marmousets (actuellement la rue Chanoinesse) sur l'Ile de la Cité.

Compositeur non prolifique, Montéclair est considéré avec Campra comme un des musiciens qui influença le plus Rameau. On remarquera son sens tout a fait particulier des fonctions dramatiques des couleurs orchestrales. Il contribue également, à une place d'honneur, au développement de la cantate française.  

 

Pour en savoir plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Pignolet_de_Mont%C3%A9clair

http://www.musebaroque.fr/Edito/editorial0010.htm

 

 

Retour à la page d'accueil