L'OLIMPIADE

L'Olimpiade

COMPOSITEUR

Giovanni Battista PERGOLESI
LIBRETTISTE

Pietro Metastasio

DATE
DIRECTION
EDITEUR
NOMBRE
LANGUE
FICHE DETAILLEE
1993
Marco Armiliatao
Arkadia Akademi
3
italien
 

Opera seria en trois actes, sur un livret de Pietro Metastasio (1698 - 1782), créé - sans grand succès - au teatro Tordinona, à Rome, le 8 janvier 1735, dans une mise en scène de Marzio Domenico Carafa, et avec une distribution entièrement masculine, réunissant notamment les castrats soprano Mariano Nicolini (Aristea), Domenico Ricci (Megacle), Prior Vanini (Argene), Francesco Bilancioni (Licida) et Domenico Ricci (Megacle), et le ténor Giovanni Battista Pinacci (Clistene).

L'oeuvre fut reprise par la troupe Mingotti qui la joua au Teatro San Giovanni Grisostomo de Venise, en novembre 1738, dans des décors de Antonio Lolli, et avec Faustina Bordoni dans le rôle d'Aristea.

Autres reprises en Allemagne - Munich en 1738 -, en Autriche et au Danemark de 1738 à 1756. Elle connut également le succès à Londres, au Haymarket, en 1742, avec le castrat Monticelli.

 

  Personnages : Clistene (Clisthène), roi de Sicyone, père d'Aristea (ténor) ; Aristea (Aristée), sa fille, amante de Megacle (soprano); Argene (Argène), noble crétoise, en habits de bergère sous le nom de Licori, amante de Lisidas (soprano) ; Lisida (Lisidas), fils supposé du roi de Crète, ancien amant d'Argene et ami de Megacle (soprano); Megacle (Mégaclès), jeune Athénien, amant d'Aristea et ami de Lisidas (soprano) ; Aminta (Aminthe), précepteur de Lisidas (ténor); Alcandro (Alcandre), confident de Clistene (mezzo-soprano).

 

Synopsis

Dans la Grèce antique, dans la campagne d'Elide. près de la ville d Olympie et du fleuve Alphée.

Le roi Clisthène a eu deux jumeaux, Philinte et Aristée. Avant le début de l'action, on apprend que l'oracle de Delphes a prédit à Clisthéne qu'il risquait d'être tué par son propre fils. Pour sauver sa vie, il l'a exposé à la mer dans ses langes.

Clisthéne a promis de donner la main de sa fille, la belle Aristée, au vainqueur des Jeux olympiques. Lisidas arrive de Crète et tombe amoureux d'elle. Persuadé qu'il est incapable de remporter le concours, il demande à son fidèle ami Mégaclès d'y participer à sa place, en empruntant son nom. Dans un premier temps, Mégaclès accepte. Mais lorsqu'il apprend que le vainqueur obtiendra la main d'Aristée, il se trouve confronté à un cruel dilemme, car il est amoureux de la princesse, qui lui a secrètement juré un amour éternel ; soit il trahit son meilleur ami, qui lui a sauvé la vie autrefois, soit il perd la femme de son coeur. Survient, Argène, ancienne amante de Lisidas, qui s'est enfuit de Crête déguisée en bergère. Elle confie à Aristée ses doutes sur la fidélité de Lisidas, qui se trouvent confirmés lorsqu'elle apprend que Mégaclès va combattre pour lui. Sous le faux nom de Lisidas, Mégaclès remporte les jeux. Mais la plus surprise est Aristée, qui découvre son amant sous les traits et sous l'identité du vainqueur. Sacrifiant son amour à l'amitié, Mégaclès avoue la supercherie à Aristée et choisit de la quitter à jamais, décidé à se donner la mort. Entre-temps, Aristée, au comble du désespoir, rejette Lisidas et avoue son amour pour Mégaclès. Argène s'empresse de propager la nouvelle de la supercherie et informe Clisthène personnellement. Le roi exile Lisidas qui, pour se venger, cherche à le tuer. Il est arrêté et condamné àmort. On le conduit à l'autel de Jupiter, où il doit être sacrifié. Pendant ce temps, Mégaclès, qui a tenté de se suicider en se jetant dans l'Alphée, a été sauvé. Il cherche par tous les moyens à épargner la vie de son ami en prenant sa place, mais il est également arrêté. Le moment de l'exécution est imminent lorsque Argéne demande de mourir à la place de celui qu'elle aime. Mais Clisthène refuse également. La jeune fille montre le bijou que Lisidas lui a donné en gage de son amour. Clisthène reconnaît aussitôt le bijou qui pendait au cou de son fils, abandonné dans ses langes après la prédiction de l'oracle. Lisidas n'est autre que Philinte, le frère jumeau d'Aristée, fils légitime du roi Clisthéne. Celui-ci pardonne à tous; Lisidas épouse Argène tandis qu'Aristée se marie avec Mégaclès. (Tout l'opéra - Kobbé)

 

http://www.radio.rai.it/radio3/radio3_suite/archivio_2003/eventi/2003_07_19_olimpiade/atto1.rtf

http://www.radio.rai.it/radio3/radio3_suite/archivio_2003/eventi/2003_07_19_olimpiade/atto2.rtf

http://www.radio.rai.it/radio3/radio3_suite/archivio_2003/eventi/2003_07_19_olimpiade/atto3.rtf

 

Représentations :

 

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil