L'opéra baroque


Les compositeurs


Alessandro POGLIETTI

1641 (Toscane) - juillet 1683 (Vienne)

Alessandro Poglietti - remerciements à Tassos Dimitriadis

 

ENDIMIONE FESTEGGIANTE

favola pastorale - livret de Johannes Dizent - représenté le 16 janvier 1677, au Monastère bénédictin de Göttweig, en Autriche, à l'occasion de la visite de l'empereur Léopold Ier de Habsbourg et de sa seconde épouse Eleonora Magdalena von Pfalz-Neuburg - musique perdue

  Alessandro Poglietti (décédé en juillet 1683) fut un organiste, claveciniste et compositeur italien de l'époque baroque. Il servit comme organiste de l'empereur Léopold Ier à compter de 1661 et jouit d'une bonne réputation comme interprète et professeur de musique. Il mourut à Vienne en 1683, alors que la ville subissait l'assaut des turcs.

L'œuvre la plus connue de Poglietti est Le Rossignol, une collection de pièces pour clavecin publiée en 1677 et dédicacée à l'impératrice Eleonore Magdalena Theresia. Ce recueil est composé de pièces ressortissant de la suite et d'autres de la variation. Ces pièces sont parmi les premiers exemples de musique descriptive ou à programme.

Ses autres compositions comprennent de nombreuses pièces pour instruments à clavier (12 ricercares, des canzones, toccatas et autres), de la musique de chambre - principalement des suites et sonates, de la musique vocale sacrée (messes, motets, des litanies, et un unique opéra, Endimione festeggiante, 1677.

En 1676, Poglietti publia le Compendium oder kurtzer Begriff und Einfuhrung zur Musica, traité de la composition pour le clavier. (Wikipedia)

 

 

 

 

 

Retour à la page d'accueil