LES FÊTES DE POLYMNIE

COMPOSITEUR

Jean-Philippe RAMEAU
LIBRETTISTE

Louis de Cahusac

 Ballet héroïque (O.C. XIII) en un prologue (Le Temple de la Mémoire), et trois entrées (La Fable, L'Histoire, La Féerie), représenté, avec succès, à l'Académie royale, le 12 octobre 1745.

La distribution réunissait : Mlle Chevalier (Mnémosine), Mlle Romainville (La Victoire), La Tour (Un Chef des Arts), Mlle Bourbonnois (Polymnie) dans Le Temple de la Mémoire, Le Febvre (Le Destin), Le Page (Jupiter), Mlle Fel (Hébé), Jélyotte (Alcide) dans La Fable, Chassé (Seleucus), Mlle Chevalier (Stratonice), Jélyotte (Antiochus), Mlle Coupée (Une Syrienne) dans L'Histoire, Mlle Romainville (Oriade), Mlle Fel (Argelle), Chassé (Zimès) dans La Féérie. Mlle Camargo participait aux ballets.

Certains pensent que l'oeuvre pourrait avoir été écrite deux ou trois ans avant.

Le ballet fut repris le 11 août 1753, avec quelques modifications, avec une distribution réunissant : Mlle Jacquet (Mnémosine), Mlle Chefdeville (La Victoire), La Tour (Un Chef des Arts), Mlle Du Bois (Polymnie) dans Le Temple de la Mémoire, Vée (Le Destin), Gallini (Jupiter), Mlle Fel (Hébé), Poirier (Alcide) dans La Fable, Chassé (Seleucus), Mlle Chevalier (Stratonice), Poirier (Antiochus), Mlle Du Bois (Une Syrienne) dans L'Histoire, Mlle Jacquet (Oriade), Mlle Fel (Argelle), Chassé (Zimès) dans La Féérie.  Ballets : Les Arts, Muses ; Grâces, Dieux et Déesses ; Syriens et Syriennes ; Chasseurs, Nymphes.

Le 12 juillet 1765, la Féerie vint remplacer Canope dans une reprise des Fêtes de l'Hymen et de l'Amour. Et Bachaumont de commenter : On est fâché qu'ils aient retranché précisément le meilleur. Le fond du poème de celui-ci intéresse et la musique en est variée, saillante et pittoresque.  

 L'Ouverture fut souvent jouée à l'orgue par Claude Balbastre au Concert Spirituel.

"Le prologue se passe entre Mnémosine, la Victoire, les Arts et les Muses. La première entrée, intitulée la Fable, offre le mariage d'Alcide et d'Hébé ; la seconde est l'histoire d'Antiochus, qui cède sa maîtresse à son fils Seleucus ; la troisième est remplie par un sujet de Féerie."

 

147me Opé. C'est un Ball. composé d'un Prol. & de trois entrées, dont les paroles sont de Cahusac ; & la musique de M. Rameau. Le sujet du Prolog. est le Temple de Mémoire, & se passe entre Mnémosine, la Victoire, les Arts & les Muses. La premiere entrée, intitulée la Fable, offre le Mariage d'Alcide & d'Hebé : la seconde est l'Histoire d'Antiochus, qui cede sa Maîtresse à son fils Seleucus ; & la troisieme est remplie par un sujet de Féerie. Il fut représenté avec succès, pour la premiere fois le 12 Octobre 1745, & n'est pas imprimé en musique. On l'a remis en 1753. (il eut plus de 12 rep. de suite - addition manuscrite inclue dans la réimpression Slatkine, 1970). (de Léris - Dictionnaire des Théâtres)

 

Argument :

Prologue : Le Temple de Mémoire

La Victoire, avec l’aide de Jupiter, déjoue un complot ourdi contre le roi par la Discorde et l’Envie.

La Fable

Les noces d’Hébé et d’Alcide ne sont possibles qu’avec les interventions d’Amour, du Destin et de Jupiter.

L’Histoire

Le roi Séleucus, victorieux, doit épouser Stratonice. Mais le fils du roi aime Stratonice, qui l’aime en retour. Prêt à se donner la mort pour elle, il confesse sa flamme au roi, qui finit par bénir leur union.

La Féerie

Argélie ne peut épouser Zimès à cause du sortilège de l’enchanteresse Alcine qui retient le jeune homme prisonnier de sa forêt : seul lamour vrai d’Argélie et un sommeil de Zimès vaincront le maléfice.

(Rameau - Christophe Rousset - Actes Sud)

 

Représentations :

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil