RODRIGO

ou Vincer se stesso è la maggior vittoria

COMPOSITEUR

Georg Friedrich HAENDEL
LIBRETTISTE

Francesco Silvani
 
ORCHESTRE
Il Complesso Barocco
CHOEUR

DIRECTION
Alan Curtis

Rodrigo
Gloria Banditelli
mezzo-soprano
Esilena
Sandrine Piau
soprano
Florinda
Elena Cecchi Fedi
soprano
Giuliano
Rufus Müller
ténor
Evanco
Roberta Invernizzi
soprano
Fernando
Caterina Calvi
contralto

DATE D'ENREGISTREMENT
juillet 1997
LIEU D'ENREGISTREMENT
Basilica dell'Osservanza - Sienne
ENREGISTREMENT EN CONCERT
non

EDITEUR
Virgin Veritas
COLLECTION

DATE DE PRODUCTION
1999
NOMBRE DE DISQUES
2
CATEGORIE
DDD

Critique de cet enregistrement :

"Première intégrale "officielle" de Rodrigo. L'ensemble paraît quelque peu disparate et artificiel"..."Alan Curtis dirige l'ouvrage avec finesse et prédagogie, mais sans grand sens de la continuité théâtrale. Ainsi le grand air d'Esilena reste-t-il bien statique, malgré l'aplomb vocal dont fait preuve Sandrine Piau"..."Le beau timbre d'alto de Gloria Banditelli est flatté par une musique constamment en demi-teintes"..."Rufus Müller a fort à faire avec la partie martiale et guerrière de Giuliano"..."L'inspiration musicale n'est pas toujours au rendez-vous des autres rôles, pourtant fort bien chantés"..."Les instrumentistes d'Il Complesso Barocco paraissent un peu "verts" pour se marier idéalement aux voix qui, elles, font des efforts constants pour défendre cette musique."

"Le travail d'Alan Curtis convainc davantage par son souci du détail et de la mise en place que par son sens du théâtre et de la couleur. Les airs de tendresse comme les airs de bravoure manquent souvent d'intensité et de profondeur. Les chanteusr parviennent cependant à donner corps à leur personnages. Mais, en refusant des voix masculines pour les rôles d'alto, Curtis réunit cinq femmes dont le timbre et l'expression ne les distinguent pas toujours. Excepté l'Evanco falot de Rufus Müller, le plateau s'équilibre très correctement...Certes imparfait et inégal, cet enregistrement a pour lui la primeur en compact et une distribution dans l'ensemble crédible."

http://handel.free.fr/gfhopera.htm

"La partition de Haendel allie grâce et vivacité mais la musique ne colle pas encore aussi bien aux personnages et aux situations que dans les oeuvres de la maturité. L' héroïne, Esilena (superbement interprétée par Sandrine Piau), se voit confier les plus belles arias : elle est tendre dans " Egli è tuo ", inquiète dans " Empio fato ", merveilleusement poignante dans " Perché viva ". Ailleurs, la musique souligne des stéréotypes : Florinda profère sa fureur dans des phrases très ornées, Giuliano, le brave soldat, se démène héroïquement, et ainsi de suite. Alan Curtis nous offre une interprétation compétente, pleine de vigueur ; on regrettera cependant que dans sa hâte, il passe à côté de nombreux effets dramatiques et de voluptueux badinages. Il n'en reste pas moins que Rodrigo est une oeuvre divertissante que les amateurs de Haendel seront ravis de posséder sur CD."

 

retour page d'accueil