ERMINIA SUL GIORDANO

Herminie sur le Jourdain

COMPOSITEUR

Michelangelo ROSSI
LIBRETTISTE

Giulio Rospigliosi
  

"Dramma musicale" sur un livret de Giulio Rospigliosi, inspiré de la Gerusalemme liberata du Tasse, représenté en février 1633, au palazzo Barberini alle Quattro Fontane, à Rome, dans une scénographie d'Andrea Camassei et avec des machines de Francesco Guitti.

L'oeuvre était dédiée à Anna Colonna di Pagliano, devenue Barberini par son mariage avec Taddeo Barberini en 1627.

D'autres représentations eurent lieu en janvier/février 1633, notamment chez Taddeo Barberini.

 

Distribution : Michelangelo Rossi (Apollo), Francesco Bianchi, ténor, Odoardo Ceccarelli,ténor, Angelo Ferrotti, Bartolomeo Nicolini, basse, Marc'Antonio Pasqualini (*), Geronimo Zampetti. Tous, sauf Rossi, étaient attachés à la chapelle Sixtine. Figuraient également dans la distribution trois chanteuses, les Barberini faisant fi de la règle Mulier taceat in ecclesia : Leonora Baroni, Anna Renzi et Adriana Basile.

 

(*) Marc Antonio Pasqualini (1614 - 1691), castrat attaché au cardinal Antonio Barberini, chanteur à la Chapelle Sixtine. Il participa aux représentations de l'Orfeo de Luigi Rossi à Paris. Le roman « Mélodies » d'Alban Taüner comprend une biographie détaillée de Pasqualini, dont il fait le dernier héritier des tropoï, mélodies orphiques magiques, et le membre prinicpal d'une société secrète visant à éliminer - parfois physiquement - les chanteuses de la scène.

 

Représentations :

 

 

 

  Retour à la page d'accueil