GLI AMORI DI APOLLO E DI LEUCOTOE

COMPOSITEUR

Giovanni Battista Volpe dit ROVETTINO
LIBRETTISTE

Aurelio Aureli
     

 

Dramma per musica, sur un livret en trois actes d 'Aurelio Aureli, représenté au Teatro Santi Giovanni e Paolo, à Venise, le 8 janvier 1663, avec des machines de Gasparo Mauri, des décors d'Ippolito Mazarini et Gio. Battista Lanfranchi, et des costumes de Horatio Franchi.

Le livret édité par Francesco Nicolini à Venise en 166, est dédicacé à All'Illustrissimo Signor Francesco Vidmano Conte d'Ortemburgo (*).

(*)Comté d'Ortenburg, en Basse Bavière, près de Passau et de la frontière autrichienne, membre du Cercle de Bavière, au sein du Saint Empire Romain Germanique

Les actes I et II s'achèvent avec un ballet : Ballo di Coribanti con le Ninfe, et Ballo di Paggi e di Pastorelle, composés par Oliviero Vigasi.

Personnages : Apollo, Leucotoe, Eritreo, Orillo, Orcamo, Rosindo, Climene, Clitia, Fetonte, Argo, La Terra, Giove, Perseo, Una delle Naiadi, Una delle Amadriadi, Due Pastorelle, Pallade, Oceano, Theti, Choro di Nereidi

 

Argument

La légende veut que Leucotoe, fille du roi de Perse, soit séduite par Apollon qui s’introduisit par ruse dans sa chambre. Fou de colère son père punit le faux-pas de la princesse par la mort. Dès lors, sur la tombe de la jeune fille grandit, vers la lumière, un romarin, c’était, dit-on, le corps de la princesse qui s’était transformé. De ce mythe est née la tradition romaine de planter un romarin au pied des tombes en signe d’immortalité.

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil