LE POUVOIR DE L'AMOUR

COMPOSITEUR

Joseph Nicolas Pancrace ROYER
LIBRETTISTE

Claude-Henri Fusée de Voisenon
 

  
ENREGISTREMENT

ÉDITION
DIRECTION
ÉDITEUR
NOMBRE
LANGUE
FICHE DÉTAILLÉE
2002

Lisa Goode Crawford
Oberlin Music
2
français

Ballet héroïque en un prologue et trois entrées, sur un livret de l'abbé Voisenon (*), représenté à l'Académie royale de musique, le 23 avril 1743.

(*) Claude-Henri Fusée de Voisenon (1708 - 1775), auteur de poésies mondaines, de comédies, des livrets d'opéra, de contes libertins, académicien en 1762. Le livret fut longtemps attribué à Charles-Hugues Le Febvre de Saint-Marc (1698 - 1769).

L'abbé Voisenon

La distribution réunissait :

Chorégraphie de Jean-Barthélémy Lany (1718 - 1786).

Il n'y eut que douze représentations, et pas de reprise. 

La partition est conservée à la Bibliothèque de l'Arsenal.

La Marche pour le Sacrifice de la troisième entrée, fut reprise par Royer sous la forme d'une Allemande pour clavecin, figurant dans son unique Livre de pièces de clavecin.

 

Ballet-héroïque en un prologue et trois entrées, le Pouvoir de l’Amour réunit quatre intrigues dont la trame est inspiré du titre de l’œuvre. Nous sommes loin des pastorales et les scènes offrent une belle dramaturgie propre à l’opéra baroque : magie, enchantements, rites païens, scènes de sauvages, le tout en vers du plus bel effet. Le livret, longtemps attribué à Charles-Hugues Le Febvre de Saint-Marc semble plus probablement de l’abbé Voisenon, autre figure emblématique de la littérature du XVIIIe siècle et ami de Voltaire et Royer. (CMBV)

 

Synopsis

Prologue

Prométhée descend du Ciel, portant une torche brûlant du feu qu'il a volé aux dieux. Il l'utilise pour donner la vie à un groupe de statues, qui se transforment en humains. Jupiter entre en colère contre Prométhée, et envoie les Passions pour tourmenter le coeur des humains nouvellement créés. Prométhée est horrifié de voir sa création ruinée.

L’Imagination apparaît sur un nuage, et explique aux humains combien l'imagination peut enrichir leur vie, et assure Prométhée qu'elle sait comment soustraire les hommes aux tourments infernaux, par l'Amour et l'Imagination. Amour apparaaît à la demande de l'Imagination et ordonne aux Passions de lui obéir. Elles protestent, mais finissent par reconnaître, de même que les noueaux humains, le pouvoir de l'amour.

1re entrée

La Fée explique à sa confidente Céphise que, lorsqu'elle était jeune, elle fut un temps l'amante du roi des Génies, Almazis, mais qu'elle avait renoncé à lui pour préserver son pouvoir. À présent, sa fille Zélide est tombée amoureuse d'Emire, le fils d'Almazis, et elle craint qu'Almazis cherche à se venger sur Zélide par l'intermédiaire d'Emire. Devant s'absenter à la demande de la Destinée, elle demande à Céphise de veiller sur Zélide, et lui condseille d'utiliser pour cela les Talents et les Plaisirs. Céphise demande à Doris de l'aider à divertir Zélide. Celle-ci entre et chante un chant mélancolique et triste, signe qu'elle est atteinte d’une maladie d'amour. Céphise demande à Doris de la distraire en dansant, et conseille à Zélide de garder son indépendance. Mais Zélide se dit de plus en plus troublée. Emire apparaît, et Céphise et Doris tentent d'empêcher les amants de se retrouver par des danses. Mais chacun des amants n'est intéressé que par l'autre. Emire fait appel à ses Génies pour vriser l'enchantement de Doris. Un Génie danse une Passacaille et réussit à vaincre la résistance à l'amour de Céphise. Celle-ci se rtend compte que l'Amour a utilisé leur propre arme, la danse, contre elles. Céphise et Doris sortent, et les Génies emportent Zélide et Emire dans son royaume.

2e entrée

Dans le temple de Bacchus, apprêté pour la fête, la fille du roi Midas apprend au Grand-Prêtre la décision de son père de la marier à un autre. Jurant vengeance, le Grand-Prêtre défi le roi orgueilleux. Il le maudit par le pouvoir de Bacchus. Midas, méprisant, transforme en or arbres, portes et temple pour montrer sa puissance. Mais dorénavant tout ce qu’il touche se change en métal précieux, répandant mort et effroi. Pour obtenir pardon il consent à l’hymen de sa fille et du prêtre.

3e entrée

Apollon est déguisé en prêtre sacrificateur dans une tribu de sauvages qui pratique le sacrifice humain en l'honneur du roi Soleil. Ils vivent dans un pays du Nord où le soleil disparaît pendant de nombreux mois, et, chaque fois que le soleil revient, ils sacrifient une jeune femme. Apollon s'est déguisé parce qu'il est amoureux de Marphise, la fille du roi, qui est destinée à être sacrifiée. Apollon reevèle son identité et son amour pour Marphise à un sauvage, lui indiquant qu'il est venu pour faire cesser la tradition du sacrifice humain. Le peuple arrive, portant Marphise vers l'autel. Le roi ordonne au prêtre de sacrifier la victime. Apollon répond qu'on doit le laisser seul avec Marphise, et que c'est la volonté du roi soleil. On les laisse seuls. Marphise s'évanouit, et quand elle revient à elle, Apollon est à genoux, en pleurs. Elle est étonnée et effrayée de se retrouver avec celui qui doit la sacrifier. sans révéler son identité, Apollon lui dit qu'il est venu pour la sauver, et que le dieu demande simplement l'amour et non la mort pour sacrifice. Marphise n'a jamais entendu parler de l'amour, mais petit à petit se persuade de se soumettre à ce nouveau dieu, et tombe amoureuse d'Apollon. Quand la tribu revient, elle craint de perdre à la fois la vie et son amour.

Apollon annonce à la tribu que le Soleil répugne à se voir offrir un sacrifice humain. On lui demande ce qu'attend le dieu. Apollon répond qu'il demande Marphise en mariage, ce qui provoque leur colère. Apollon ordonne alors au soleil de disparaître, et de ne plus revenir, laissant le pays dans l'obscurité. Le peuple, terrifié, demande le retour du soleil, mais le roi veut qu'on sacrifie immédiatement Marphise. Apollon finit par révéler son identité, et annonce que, tant qu'il sera marié à Marphise, le soleil reviendra, ce qui se prodduit.

Apollon révèle son amour pour Marphise, devant la tribu agenouillée devant lui, et demande qu'on célèbre les noces. Apollon leur demande de s'aimer les uns les autres. L'amour triomphe dans une célébration finale.

 

 

Représentations :

 

 

  Retour à la page d'accueil