VENERE GELOSA

Vénus jalouse

décor de Giacomo Torelli

COMPOSITEUR

Francesco SACRATI
LIBRETTISTE

Niccolo Enea Bartolini
 

Da Rappresentarsi in Musica sur un livret en un prologue et trois actes de Niccolo Enea Bartolini, dédicacé all'Illustriss. e Eccellentissimo Signor Ottaviano Malipieri.

Sacrati aurait terminé la partition le 5 janvier 1643, et la première représentation eut lieu le même mois, au teatro Novissimo de Venise, dans des décors et avec des machines de Giacomo Torelli da Fano. Sur un livret, Bartolini a porté la date du 11 janvier 1643, sur un autre, celle du 28 janvier 1643. Les dessins des décors furent publiés en 1644.

L'oeuvre comporte trois ballets : à l'acte I, scène 8 : Coro di Ninfe col Ballo, à l'acte II, scène 10 : Comparisce un coro di trastulli e doppo ciascheduna strofa di Trulla ritorna il ballo, et à l'acte III, scène 13 : Coro di Satiri col Ballo.

   Décor de Giacomo Torelli pour Venere gelosa

Personnages : Flora (Prologue), Bacco, Venere, Clio, Promaco, Polissa, Perialo, Niso, Alceta, Aminta, Lamiro, Giove, Sileno, Trulla, Le Stelle Hiadi nutrici di Bacco, Coro di Satiri, Coro di Donzelle, Coro di Ninfe, Coro di Ministri del Tempio, Coro d'Ombre, L'Ombra d'Adone, Un Amorino, Montanina Cortigiana, Licaste, Le Parche, Proserpina, Nunzia

Décor de  Giacomo Torelli pour Venere gelosa

Synopsis

Prologue - Acte I

  Un bois où paraît Flora entourée de zéphirs. Poussa, fille du roi de Nasso Promaco prépare avec ses servantes la fête triennale de Bacchus, tout en chantant des hymnes au vin et à son dieu.

Le décor change pour un nouveau décor boisé où apparaît Bacchus entouré des sept étoiles de la Pléiade que personnifient sept jeunes filles. Séduit par la beauté de Poussa, Bacchus oublie Vénus, son épouse promise, qui surgit nimbée d'une aura radieuse. Une dispute éclate inspirée par la jalousie de Vénus, entre les deux divinités flottant sur leurs nuages.

Le ciel s'ouvre pour révéler le palais de Vénus. Clio, la compagne fidèle de celle-ci, tente d'apaiser sa jalousie. Deux bergers, Niso et Alcate, apparaissent alors dans le bois ; tandis que Vénus invisible essaye de surprendre leurs propos, elle se sent attirée par Niso.

Un élément burlesque est introduit par la rencontre de Vénus et Clio avec Trullo le "buffone del Re".

Le décor se mue en temple de Bacchus pour une compétition musicale en son honneur que remporte Niso par le charme de son chant. Un ballet de nymphes clôt le premier acte.

Acte II

Sur une place de Nasso, la prêtresse Perialo est chargée par le roi de projeter un mariage entre Polissa et le prince de Messina. Mais Polissa, hostile, dit qu'elle préfèrerait être enfermée plutôt que de ne pas épouser son Niso bien-aimé. Celui-ci réapparaît, après son succès musical ; ils découvrent leur mutuel amour.

Promaco, informé, promet à Niso la main de sa fille. Vénus, apprenant la nouvelle, est saisie d'une crise de jalousie et demande son aide à Proserpine. Apparaît le monde souterrain où Proserpine fait appel aux Parques pour entraîner Poussa au royaume des morts.

La scène change et Promaco apparaît dans sa cour royale, richement décorée, où il manifeste sa satisfaction du prochain mariage de Polissa. Un groupe de " Buffoni " danse joyeusement, quand arrive soudain la funeste nouvelle, et l'acte se termine sur le lamento de Niso et d'un choeur de nymphes.

Acte III

Dans le même décor, Vénus heureuse de son triomphe parle avec Clio. Le fantôme d'Adone entre, exprimant sa joie que Vénus lui ait accordé Polissa aux Champs Elysées, car il s'en est épris. La jalousie de Vénus renaît, elle n'a plus nulle part où envoyer Poussa.

La situation s'éclaire enfin quand Bacchus entre, avouant sa faiblesse passagère et promettant d'être loyal envers Vénus. Jupiter du haut d'un nuage et monté sur son aigle assiste à la scène ; il exhorte Vénus de reprendre ses sens. Les Parques aux Champs Elysées sont venues pour ramener Poussa à terre, mais celle-ci, ayant tout oublié de sa vie terrestre, a promis un amour éternel à Adone.

La scène se transforme en un bois avec au centre un rocher feuillu où Polissa s'est endormie. Niso, entrant, l'aperçoit et croit à son fantôme. Mais Polissa s'éveille et la situation s'éclaircit. Les dieux font la paix, Silène paraît avec son cortège, et la scène se transforme en un jardin ombragé où a lieu finalement le mariage.

(d'après Venise baroque et l'opéra - Hélène Leclerc)

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil