L'opéra baroque


Les compositeurs


Domenico Natale SARRO

24 décembre 1679 (Trani) - 25 janvier 1744 (Naples)

ACHILLE IN SCIRO

-

ALESSANDRO NELL'INDIE

livret de Pietro Metastasio - représenté à Naples en 1736

ALESSANDRO SEVERO

livret d'Apostolo Zeno - représenté au teatro San Carlo de Naples, le 29 janvier 1743, avec Astrua, Caffarelli, Manzuoli, Mazziotti

ARTEMISIA

dramma per musica en trois actes - livret de Giovanni Ambrogio Migliavacca - représenté au Teatro San Bartolomeo de Naples - 7 janvier 1731 - avec l'intermezzo La furba e lo sciocco

DEMOFOONTE

livret de Pietro Metastasio - représenté au teatro San Battolomeo de Naples le 23 janvier 1735 - avec Gaetano Majorano, dit Caffarelli - acte I de Sarro, acte II de Francesco Mancini, acte III de Leonardo Leo

DIDONE ABBANDONATA

-

DORINA E NIBBIO

voir L'Impresario delle Canarie

ENDIMIONE

livret de Pietro Metastasio - représenté à Naples en 1721

EURILLA E BELTRAMME

-

EZIO

livret de Pietro Metastasio - représenté au teatro San Carlo de Naples, le 19 novembre 1741, avec Celli, Gaetano Majorano dit Caffarelli, Fontana, Romano, Basteriis, Astrua.

IL FLORINDO

représenté au teatro San Bartolomeo de Naples, durant l'hiver 1725, avec avec Carlo Broschi, dit Farinelli, dans le rôle-titre

LA FURBA E LO SCIOCCO

-

GINEVRA PRINCIPESSA DI SCOZIA

livret d'Antonio Salvi - 1720

L'IMPRESARIO DELLE CANARIE

-

L'OPERA D'AMORE

drame sacré - représenté à Naples, en 1702

PARTENOPE

livret de Silvio Stampiglia - représenté au Teatro di San Bartolomeo de Naples, en 1722 - décors de Giovanni Battista Oliverio - avec Faustina Bordoni dans le rôle de Rosmira - lors de son voyage en Italie en décembre 1739, le futur président de Brosses assista à l'ouverture du grand théâtre du palais en présence du roi qui causa pendant une moitié de l'opéra et dormit pendant l'autre. De Brosses jugea Sarro un musicien savant mais sec et triste, mais fut enchanté du goût du chant et de l'action théâtrale de Senesino dans le rôle-titre. En revanche les Napolitains se plaignaient qu'il chantait dans le stile antico, réservant leurs applaudissements à la Baratti, nouvelle actrice, jolie et délibérée. (Lettres d'Italie - lettre XXXI)

LO SCHERZO FESTIVO FRA LE NINFE DE PARTENOPE

représenté au Palazzo Reale de Naples, en 1720, avec 140 exécutants

SIROE RE DI PERSIA

dramma per musica - livret en trois actes de Pietro Metastasio - représenté à Naples le 27 janvier 1727 - personnages : Cosroe, roi de Perse, amant de Laodice (contralto), Siroe, fils aîné de Cosroe, amant d'Emira (soprano), Medarse, fils cadet de Cosroe (contralto), Emira, princesse de Cambrie en habit d'homme sous le nom d'Idaspe, amante de Siroe (soprano), Laodice, amante de Siroe, soeur d'Arasse (soprano), Arasse, général de l'armée perse, ami de Siroe (soprano) - la scène se passe dans la ville de Séleucie - livret (en italien)

TITO SEMPRONIO GRACCO

représenté au Teatro San Bartolomeo de Naples, durant le carnaval 1725 - avec Carlo Broschi, dit Farinelli, dans le rôle de Rosanno

IL VALDEMARRO

livret anonyme - représenté au teatro delle Dame à Rome, durant le carnaval 1726 - avec Gaetano Berenstadt (Valdemaro), Giacinto Fontana dit il Farfallino (Gerilda), Domenico Gizzi (Sueno), Filippo Finazzi (Rosmonda), Antonio Barbieri (Sivardo), Gaetano Majorano dit il Cafarelli (Alvida), Angelo Franchi (Aldano)

 

 Maestro di cappella et compositeur d'opéras serias napolitain qui travailla dans l'ombre de Leonardo Vinci. Ancien élève du Conservatorio di San Onofrio, Sarro brigua sans succès en 1703 le poste de maestro di cappella de la cour, mais moins d'un an plus tard fut nommé vice-maestro di cappella, pour cependant perdre ce poste en 1708 à l'arrivée du vice-roi autrichien lors de la guerre de Succession d'Espagne. Pour vivre, il composa des serenatas célébrant aussi bien les visites de dignitaires étrangers que des mariages et anniversaires, ainsi que des opéras sacrés pour les confréries napolitaines.

Après avoir composé en début de carrière (avant l'occupation autrichienne) plusieurs opéras serias, il y revint sérieusement vers 1718. Parmi ses meilleures oeuvres, on peut citer Alessandro Severo (1719, texte de Zeno), Ginevra Principessa di Scozia (1720, texte de Salvi) et Didone abbandonata (1724), première mise en musique d'un des plus importants livrets de Métastase, de deux ans antérieure à la version de Vinci. Sarro succéda en 1728 à Greco comme maestro di cappella de la ville de Naples et en 1737 à Mancini à la cour. Pour l'ouverture du Teatro San Carlo en 1737, on représenta Achille in Sciro de Sarro (texte de Métastase). (Guide de la Musique Baroque - Fayard)

 

 

 

 

Retour à la page d'accueil