DIDONE ABBANDONATA

Didon abandonnée

COMPOSITEUR

Domenico SARRO
LIBRETTISTE

Pietro Metastasio
      

 

Premier opéra écrit sur le premier livret d'opéra de Pietro Metastasio, représenté au San Bartolomeo de Naples, le 1er février 1724, avec une distribution réunissant : la soprano romaine Maria Benti, épouse Bulgarelli (1684 - 1734), dite la Romanina (Didone), le castrat soprano Nicola Grimaldi, dit Nicolino (*) (Enea), la contralto bolognaise Antonia Margherita Merighi, attachée à la princesse de Toscane (Iarba), la soprano napolitaine Benedetta Sorosina (Selene), le ténor bolognais Annibale Pio Fabri, dit Balino (1697 - 1760) (Araspe), et Caterina Leri, attachée à l'ambassadeur du Portugal) (Osmida).

Maria Benti Bulgarelli dite la RomaninaNicola Grimaldi, dit NicolinoAntonia Margherita Merighi

(*)Nicola Grimaldi, dit Nicolino (ou Nicolini), castrat soprano, né à Naples vers 1673, élève de Provenzale, chanteur au théâtre dei Fiorentini dès l'âge de douze ans, puis membre de la chapelle vice-royale vers 1690. Il chante à Venise, notamment au teatro S. Giovanni Grisostomo. Il effectue deux séjours à Londres, de 1708 à 1712, puis de 1715 à 1717, où il est très apprécié comme chanteur et comme acteur. Il meurt en 1732.Les décors étaient signés de Giovanni Battista Oliverio, et les scènes de bataille de Nicola Giglio.

Le livret, imprimé à Naples, par Francesco Ricciardo, est dédicacé à Michele Federico, évêque et vice-roi de Naples, cardinal d’Althann (1682 - 1734).

Michele Federico

Reprise au teatro Ducale de Milan, en 1728, avec Gaetano Majorano, dit Caffarelli, puis au teatro S. Giovanni Grisostomo de Venise en 1730, avec Nicola Grimaldi, dit Nicolino, dans le rôle d'Enea.

 

Personnages : Didone, reine de Carthage, éprise d'Énée (soprano), Enea, Troyen (soprano), Selene, soeur de Didon, éprise en secret d'Énée (soprano), Iarba, roi des Maures, sous le nom d'Arbace (ténor), Araspe, confident d'Iarba, épris de Selene (soprano), Osmida, confidente de Didon (alto), Nettuno

L'opéra fut donné avec l'intermezzo Dorina e Nibbio.

Une reprise sur le livret révisé par Métastase eut lieu en 1751.

 

 

 

  Retour à la page d'accueil