L'opéra baroque


Les compositeurs


Antonio SARTORIO

1630 (Venise) - 30 décembre 1680 (Venise)

ADELAIDE

dramma per musica en trois actes - livret de Pietro Dolfin - représenté au Teatro di San Salvatore de Venise, le 19 février 1672 - reprise à Bruxelles en 1681- l'oeuvre fut attribuée aussi à Giovanni Varischino, neveu de Legrenzi - ce fut l'un des ouvrages les plus spectaculaires de l'opéra vanitien, avec batailles et sensationnelles destructions de palais - personnages : Adelaide (soprano), Berengario (basse), Adalberto (soprano), Ottone (soprano), Annone (alto), Gisilla (soprano), Delma (ténor), Armondo (basse), Amedeo (ténor), Lindo (ténor)

ALCINA

livret de P. Dolfin d'après l'Orlando furioso de L'Arioste - composé en 1674/75 - non representé

GL'AMORI INFRUTUOSI DI PIRRO

-

ANACREONTE TIRANNO

livret de Giacomo Francesco Bussani - représenté au Teatro S. Salvatore de Venise en 1677 - reprise au Teatro S. Bartolomeo de Naples en 1698

ANTONINO E POMPEIANO

livret de Giacomo Francesco Bussani - représenté au Teatro S. Salvatore de Venise en 1677

LA CADUTA D'ELIO SEIANO

-

IL DUO TIRANNI A SCOGLIO

livret de Mateo Noris - représenté au Teatro di San Salvatore de Venise, le 15 janvier 1679

ERCOLE SUL'TERMODONTE

livret de Giacomo Francesco Bussani - représenté au Teatro S. Salvatore de Venise en 1678

ERMENGARDA, REGINA DE LONGOBARDI

livret de Pietro Dolfin - représenté au Teatro dei Santi Giovanni e Paolo de Venise, le 26 décembre 1669

LA FLORA

livret de N. Bonis - représenté au Teatro Sant' Angelo de Venise en décembre 1680

GIULIO CESARE IN EGITTO

-

MASSENZIO

livret de Giacomo Francesco Bussani - représenté au Teatro di San Salvatore de Venise, le 2 janvier 1673, à la place du Massenzio de Francesco Cavalli - reprise au Teatro Tordinona de Rome et au Teatro San Bartolomeo de Naples en 1674, au teatro Ducale de Milan en 1678 - opéra célèbre pour ses soixante-dix-huit (!) arias

ORFEO

-

LA PROSPERITA D'ELIO SEIANO

-

SELEUCO

-

 Important compositeur d'opéras vénitien des années 1660 et 1670 qui fut aussi Kapellmeister du duc italophile Johann Friedrich à la cour catholique de Hanovre (1665-1675). Sartorio conserva ses relations - et même son port d'attache - à Venise, où il passa souvent l'hiver durant ses années à Hanovre, y recrutant ostensiblement des musiciens pour les productions musicales de l'année suivante. En 1672, il passa l'année entière à Venise, composant et produisant trois opéras, L'Adelaide, L'Orfeo et Massenzio (créé au début de 1673). Il prétendit avoir composé Massenzio (ouvrage contenant 78 airs et duos) en treize jours après le retrait de l'opéra de Cavalli du même nom. En 1667, son double opéra La prosperita d'Elio Seiano et La caduta d'Elio Seiano fut représenté durant le carnaval de Venise (le librettiste, Minato, souhaitait qu'ils fussent donnés en deux soirées successives, mais Sartorio et les chanteurs s'y opposèrent).

En 1676, il retourna définitivement àVenise et devint vice-maestro di cappella à San Marco. La même année, son opéra héroïque Giulio Cesare in Egitto fut donné au Teatro San Luca (où l'avaient été la plupart de ses opéras antérieurs). Quatre autres opéras suivirent encore, et un cinquième, La Flora, fut achevé par Marc Antonio Ziani et représenté au Teatro San Angelo à la fin de 1680. Sartorio était un compositeur doué pour les airs, à l'aise dans un grand nombre de formes et d'émotions, mais au meilleur de lui-même dans ses lamenti sur basses obstinées, ses airs de trompette (il utilisa souvent les trompettes dans ses sinfonias également) et ses juxtapositions de personnages héroïques et comiques. (Guide de la Musique Baroque - Fayard)

 

 

 

retour page d'accueil