PIMPINONE

Die Ungleiche Heirat zwischen Vespetta und Pimpinone oder Das herrsch-süchtige Camer Mägden

Le Mariage mal assorti de Vespetta et Pimpinone ou La Soubrette avisée

COMPOSITEUR

Georg Philip TELEMANN
LIBRETTISTE

Johann Philipp Praetorius

ENREGISTREMENT
EDITION
DIRECTION
EDITEUR
NOMBRE
LANGUE
FICHE DETAILLEE
1950

Wolfgang Messer
Olympic Records
1 (LP)
allemand
1967

Helmut Rilling
Turnabout
1
allemand
1964
1993
Helmut Koch
Berlin
1
allemand
1974
1996
Hans Ludwig Hirsch
Teldec
2
allemand
1992
1993
Michael Schneider
Harmonia Mundi
1
allemand
1990
1991
Rudolph Palmer
Newport
1
allemand

Intermezzo en trois tableaux, divertissement comique destiné à occuper la scène pendant les entractes d'un grand opera seria. Représenté la première fois à l'opéra de Hambourg le 27 septembre 1725, entre les actes de Tamerlano. Récitatifs en allemand, airs en italien.

 

Argument :

Une jeune femme roturière (Vespetta, soprano) déploie des ruses pour se faire épouser par un barbon riche et naïf (Pimpinone, basse).

 

"Sur un livret alternatif en italien et allemand, Telemann greffe une musique inventive et fraîche où alternent récitatifs et airs, d'une veine essentiellement comique, voire burlesque". (Le Monde de la Musique - décembre 1993)

 

"Composé en 1725, cet intermezzo était destiné à agrémenter la représentation du Tamerlano de Haendel, créé l'année précédente à Londres et repris à Hambourg. Le musicien ajouta un prologue destiné à honorer le jeune roi de France Louis XV, qui venait d'épouser la princesse Marie Leszczynska. Mais ce n'est pas tout : pour "alléger" la soirée, il en compléta le programme par un "intermède facétieux ", Pimpinone ou la Mésalliance. A la vivacité du ton, à la simplicité de l'action et à ses effets comiques d'apporter, en un contrepoint satirique du drame, une salutaire diversion aux affres de Tamerlan et de Bajazet. Le spectacle devait ainsi durer entre cinq et six heures de musique.

Pimpinone est en fait constitué de trois intermezzi, que le musicien devait par la suite réunir en un seul, représenté sous le titre de Die ungleiche Heyrath zwischen Vespetta und Pimpinone, oder das herrschsüchtige Cammer-Mädgen (Le Mariage mal assorti entre Vespetta et Pimpinone, ou la soubrette ambitieuse). Dans cette seconde mouture, l'ouvrage prévoyait l'interpolation de concertos italiens en lieu et place des actes de l'opera seria, concertos dont le musicien lui-même donna la liste dans l'édition gravée.

Si Pimpinone n'est pas le premier intermède lyrique de l'histoire - les premiers apparaissant à Venise à l'orée du siècle, dont une Vespetta e Pimpinone d'Albinoni, sur le même sujet, livret de Pariati -, il est le premier à avoir acquis de nos jours une certaine notoriété. Huit ans avant La Serva padrona de Pergolèse, Pimpinone traite un thème comparable: la coquette et rusée Vespetta (la petite guêpe, en italien) se fait engager, puis épouser, par le vieux Pimpinone, condamné à devenir un mari soumis. C'est là l'un de ces "mondes renversés" auxquels se plaisaient la peinture, la littérature et beaucoup plus rarement la musique." (Telemann - Gilles Cantagrel - Papillon)

 

 

Représentations :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"La production est jolie, et les quelques accessoires simples suffisent à alimenter les jeux de scène de ce duel inégal...Patricia Samuel parvient à conserver du souffle pour filer des airs vocalisant avec aisance et exactitude. La voix est jolie et longue. Celle de Thierry Tastet, moins immédiatement séduisante, est excellente pour le rôle de Pimpinone, qu'il investit totalement". (Opéra International - juin 1998)

 

 

 

 "Ici, notre Pantalone et sa fringante servante semblent s'être égarés dans quelque tragédie grecque, version contemporaine. Du coup, malgré quelques réelles idées scéniques, l'ensemble est tiré en permanence et artificiellement vers un pathos qui ne lui correspond pas. Il y a heureusement le fantastique abattage des deux chanteurs." (Opéra International - mai 1990)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  retour page d'accueil