THE COMICAL STORY OF DON QUIXOTE

ou DON QUIXOTE

COMPOSITEUR

Henry PURCELL / John ECCLES
LIBRETTISTE

Thomas Durfey d'après Cervantès
     

 

Musique de scène (huit airs) pour la pièce de Thomas d'Urfey, d'après l'Histoire comique de Don Quichotte. Oeuvre collective en collaboration entre Henry Purcell (Z 578), Henry et John Eccles, Colonel Simon Pack, Ralph Couteville et Samuel Akeroyde, représentée au Queen's Theatre de Dorset Garden en mai 1694 (deux premiers actes) et en 1695 (dernier acte).

Les chansons ont été conservées, mais les intermèdes instrumentaux ont en grande partie disparu.

 

"En 1694 et 1695, Thomas Durfey enchanta le public londonien avec son ambitieuse dramatisation en trois parties de Don Quichotte de Cervantès. Conçu comme un semi-opéra, ce drame – qui dégénère souvent en farce – s'articule autour de nombreuses scènes musicales composées par Purcell, Eccles et autres.

Henry Purcell composa de nombreuses pièces vocales et instrumentales pour Don Quixote, avant que la maladie du compositeur ne vienne mettre une fin brutale à sa composition. From Rosy Bowers – l'une des plus célèbres mad songs (chansons de folie) de Don Quixote – fut par la suite publiée sous le titre de « dernière chanson mise en musique par Mr Henry Purcell, ce dernier étant malade ».

Si toutes les chansons des trois séries de représentations de Don Quixote ont survécu, seules quelques danses nous sont parvenues. Afin de restaurer la variété, la pétillance et la magnifi cence de l'oeuvre, Peter Holman et Philip Pickett ont donc entrepris de reconstruire minutieusement les intermèdes instrumentaux manquants.

À l'image des personnages de Don Quichotte et de Sancho Pança et de leurs rencontres hétéroclites, la musique de Don Quixote présente tour à tour un mélange de noblesse, d'élégance raffi née, de gravité funèbre, de simplicité arcadienne, de folie et de fantaisie surnaturelle, entrecoupé de chansons populaires des rues et des tavernes londoniennes.

Parmi les autres moments musicaux remarquables qui accompagnent les tribulations chevaleresques de Don Quichotte, on peut citer le beau et grave Couch’d in the Dark and Silent Grave de Eccles, ainsi que Let the Dreadful Engines of Eternal Will de Purcell, un autre exemple de mad song." (Cité de la Musique)

 

 

Représentations :

 

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil